Université d’été franco-germano-lituanienne, Vilnius/Lituanie (depuis 2004)

L’Université d’été franco-germano-lituanienne et européenne en sciences juridiques est conçue par ses organisateurs, les Facultés de droit de l’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, l’Université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le Main et l’Université de Vilnius, comme un forum où, annuellement, des enseignants-chercheurs, des professionnels, des doctorants et des étudiants de niveau Master dialoguent sur l’évolution du droit dans le cadre de l’Union européenne et de l’espace juridique européen.

Organisée depuis 2004 – donc l’année de l’élargissement de l’Union européenne vers, notamment, les pays d’Europe centrale et orientale – dans la capitale lituanienne, cette Université d’été se propose d’analyser  les grandes lignes du processus d’harmonisation des législations et pratiques en cours. En insistant – surtout après le refus, par référendum, du traité établissant une Constitution pour l’Europepar les Pays-Bas et la France, en 2005 – sur les contraintes et les obstacles qui freinent le processus d’intégration européenne, les organisateurs de cette Université d’été estiment qu’une réflexion s’impose pour cerner la question de l’identité européenne et pour mieux expliquer le projet européen, ses présupposés et ses politiques dans le contexte de la mondialisation.  Souci et ambition que rappellent les thèmes généraux de l’Université d’été :

-Quel droit pour l’Europe élargie ?

-La Constitution européenne et autres défis pour le droit des Etats membres.

-L’ « espace européen » – mythe ou réalité ?

-L’ « espace européen » : la mise en oeuvre des politiques de l’Union européenne.

-L’Union européenne – une communauté de valeurs ?

-la « solidarité » dans l’Union européenne.

-La protection de la vie privée en Europe.

-La « participation » dans l’Union européenne.

Une des premières en Europe dans les sciences juridiques et certainement la première dans les pays d’Europe centrale et orientale, cette Université d’été s’inscrit dans nos projets d’internationalisation de la recherche et des études. Favorisant  le transfert des connaissances et recourant à des approches de droit comparé, notre démarche reflète parfaitement celle que les cursus franco-allemands de Paris Ouest-Nanterre-La Défense – qui en 2003 ont suggéré la création de l’Université d’été de Vilnius – ont promue dans le cadre de leur réseau européen de coopération universitaire, développé dès les années 1990 : la mise en place de cursus intégrés transfrontaliers et de cotutelles de thèses binationales. Si la coopération entre la France et l’Allemagne s’est avérée un formidable vecteur des échanges universitaires, force est de constater que ces nouvelles structures impliquent, depuis plusieurs années déjà, des pays tiers : Paris Ouest-Nanterre-La Défense et ses partenaires allemands, par exemple, ont développé après 2004 (Vilnius) d’autres projets de recherche comparée trinationaux (universités d’été, ateliers pour jeunes chercheurs) et ont ouvert leurs cursus intégrés franco-allemands (soutenus par l’UNIVERSITE FRANCO-ALLEMANDE) aux universités d’autres pays européens et même de pays hors d‘Europe. Pour promouvoir le multilinguisme et le multiculturalisme, et ainsi améliorer les perspectives professionnelles de leurs diplômés, leurs étudiants peuvent dorévant opter pour une formation trilingueau niveau Master.

Si ces projets de coopération avec des pays tiers ont vocation à éveiller l’intérêt pour les langues et cultures juridiques française et allemande, il ne faut pas pour autant négliger la possibilité qu’apportent ces projets d’une immersion des étudiants et enseignants dans la langue et la culture du pays tiers. D’un point de vue linguistique, justement, ce n’est pas le moindre mérite de l’Université d’été de Vilnius que de faire découvrir aux étudiants le métier d’interprète et de traducteur : le français et l’allemand étant les langues de travail, les étudiants sont amenés à s’exercer à l’interprétation consécutive des conférences !

Nanterre, le 1er août 2011

Pr Otmar Seul, codirecteur de l’Université d’été de Vilnius

« Quelques raisons de participer à l’Université d’été trinationale de Vilnius – Témoignage », par Gaspar OBREGON.


(15)

27.06. – 04.07.2018

15ème Université d’été franco-germano-lituanienne

« La crise du droit dans l’Union européenne et ses Etats membres ? »/ »Krise des Rechts in der EU und ihren Mitgliedsländern? »

à l’Université de Vilnius – Lituanie / Universität Vilnius – Litauen, Universiteto 9/1, LT-01513 Vilnius-Litauen,
coorganisée par les Universités de Paris – Nanterre (Cursus franco-allemands intégrés et UFR de droit), de Francfort-sur-le-Main et de Vilnius,

sous la direction de Pr. Soazick Kerneis, Pr. émérite Otmar Seul, Pr. Helmut Kohl (Goethe-Universität de Francfort-am-Main), Pr. Klaus Günther (Goethe-Universität de Francfort-am-Main) et Pr. Tomas Davulis (Université de Vilnius)

PROGRAMME

(14)

27.06. – 05.07.2017

14ème Université d’été franco-germano-lituanienne :

«Peut-on sauver l’Europe? L’avenir de l’espace de liberté, de sécurité et de justice»

14. dt-frz-litauische Sommeruniversität :

«Ist Europa noch zu retten? Die Zukunft des Raumes der Freiheit, der Sicherheit und des Rechts »

à l’Université Vilnius – Lituanie / Universität Vilnius – Litauen, Universiteto 9/1, LT-01513 Vilnius-Litauen,
coorganisée par les Universités de Paris – Nanterre (Cursus franco-allemands intégrés et UFR de droit), de Francfort-sur-le-Main et de Vilnius,

sous la direction de Pr. Soazick Kerneis, Pr. émérite Otmar Seul, Laurie Marguet, doctorante en droit (Université Paris-Nanterre), Pr. Helmut Kohl (Goethe-Universität de Francfort-am-Main) et Pr. Tomas Davulis (Université de Vilnius),

– avec le soutien de l’Université Franco-Allemande (UFA), de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et du Ministère français de l’Enseignement supérieur (Programme PARCECO).

PROGRAMME

Conférences et ateliers

Analyse et discussion tant des problèmes fondamentaux que des questions plus précises qui se posent à la suite du Référendum de la Grande Bretagne qui entraine son départ de l’Union européenne (Brexit); questions à propos des propositions de réformes de l’Union européenne.

L’onde de choc résultant du vote sur le Brexit ne s’est pas seulement propagée en Grande-Bretagne, mais aussi dans l’Union européenne et on peut encore en voir les signes. Les propositions fusent de toute part quant au futur de l’Union européenne après le départ définitif d’un de ses membres les plus importants.

Trois modèles se dégagent, portés par différents intérêts politiques et économiques et fondés sur diverses expériences avec les grands défis et crises actuels, principalement la crise des réfugiés et des dettes.

(1) Le modèle d’une re-nationalisation de l’Union, c’est-à-dire d’un assouplissement des contraintes du droit européen au profit d’une forte souveraineté des législations nationales.

(2) Une Union à géométrie variable avec un noyau d’États membres qui poursuivent le but d’une «Union toujours plus étroite» pour eux-mêmes et une périphérie qui, au mieux, conserve le status quo, ou bien qui progresse plus lentement dans le processus d’intégration.

(3) Le modèle le plus pratiqué en ce moment: un système gouvernemental organisé essentiellement par le pouvoir exécutif des États membres qui dialogue pour s’accorder sur les mesures à prendre en temps de crise. Le risque que le contexte historique de l’Union européenne soit perdu de vue est bien réel. Les objectifs originels, d’au moins pour certains États membres, étaient en lieu avec un idéal utopique d’identification des citoyens européen et avec un réel engagement politique: l’« Union toujours plus étroite » devait être garante de la paix et de la prospérité dans un espace commun de liberté, de sécurité et de droit. C’est sans parler des espoirs de démocratisation intensive de l’Union, également à l’origine du projet européen, moins à travers un renforcement des parlements nationaux qu’à travers une démocratisation forcée des organes décisionnels du droit européen.
Au vu de cette situation, il est plus que nécessaire de se mettre d’accord sur les fondements juridiques de l’UE et leurs conséquences pour son futur. Il ne s’agit pas seulement des grandes questions sur l’existence d’une identité européenne législative ou de quels droits, valeurs et objectifs politiques fondamentaux sont déterminants pour l’Union, mais il s’agit aussi des questions concrètes concomitantes dans le domaine de la sécurité, de la liberté et du droit.

Quelles mesures (essentiellement pénales) doivent répondre à la situation sécuritaire actuelle, comment le droit de l’Union en matière de procédure et de droit civil, de droit du travail et des sociétés doit-il se développer ? Les mêmes questions se posent dans chaque domaine: approfondissement, intégration renforcée ou assouplissement et retour à une régulation nationale ? Ces questions actuelles urgentes seront étudiées dans le cadre de l’Université d’été sous forme d’interventions et d’ateliers afin de donner aux étudiant.e.s lituanien.ne.s, françai.se.s et allemand.e.s un espace de débat et d’analyse de ces questions d’avenir qui les concernent tout particulièrement.


 (13) Du 27 juin au 4 juillet 2016, à l’Université de Vilnius (Lituanie) : 13ème Université d’été franco-germano-lituanienne et européenne en sciences juridiques, coorganisée par  les Universités de Paris Ouest Nanterre La Défense (Cursus franco-allemands intégrés et UFR de droit), de Frankfurt-sur-le-Main et de Vilnius, sous la direction de Anne-Laure Chaumette, MCF HDR;  Pr. Soazick Kerneis, Pr. émérite Otmar Seul (Université Paris Ouest Nanterre La Défense),  Pr. Helmut Kohl (Goethe-Universität de Francfort-am-Main) et Pr. Tomas Davulis (Université de Vilnius), avec le soutien de l’Université Franco-Allemande (UFA), de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et du Ministère français de l’Enseignement supérieur (Programme PARCECO).

« Union européenne et migrations : étude juridique du phénomène des migrations et de l’immigration dans l’Union européenne »

“Europäische Union und Wanderungen : Rechtliche Analyse der Ein- und Abwanderung in und aus der Europäischen Union. »

PROGRAMME

Poster Vilnius 2016

Selon le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies, de mars à décembre 2014, plus de 87 000 personnes sont arrivées en Italie par la mer, les deux groupes les plus importants étant originaires d’Erythrée et de Syrie. Parmi les Etats européens accueillant le plus de migrants en 2014, on trouve l’Allemagne (47 600), la Suède (33 000), la France et l’Italie (20 600). Ces étrangers qui fuient leur pays d’origine sont à la fois des migrants économiques et des migrants politiques. Parallèlement, au sein de l’Union européenne, on observe une mobilité interne de travailleurs qui bénéficient de la liberté de circulation des ressortissants européens.

2016.06.27-07.04 Vilnius - group picture 3_1

L’Union européenne apparaît ainsi comme un vaste espace de migrations à la fois internes et externes. Ces migrations traduisent l’attrait que représente l’UE tant du point de vue économique que du point de vue démocratique. Pourtant, certains s’inquiètent de ces flux migratoires et des discours de plus en plus nationalistes apparaissent dans les différents Etats européens.

Cette Université d’été vise à remettre en perspective ces questionnements à travers l’étude de la régulation juridique des migrations au sein de l’Union européenne : comment l’UE appréhende-t-elle les flux migratoires ? Comment les encadre-t-elle ?

2016.06.27-07.04 Vilnius - group picture 2_1

Notre prochaine Université tri-nationale d’été de Vilnius prendra la forme d’une formation intensive de 8 jours à destination des doctorants allemands, français et lituaniens. Notre projet s’inscrit dans la continuité et la complémentarité de notre réseau doctoral et des doctorants en co-tutelle. Chaque journée de formation sera consacrée à une thématique, animée par un enseignant allemand, un enseignant français et un enseignant lituanien. Chaque journée s’organisera autour d’une conférence introductive de la thématique, des ateliers en petits groupes et une conférence conclusive.

Les thématiques choisies sont les suivantes :

*Histoire et Théorie des migrations en Europe : l’objectif de cette première journée sera de poser le cadre historique et méthodologique de l’Université d’été ;

*Migrations, droit du travail et droits sociaux : lors de cette seconde journée, nous nous intéresserons plus spécifiquement aux travailleurs, à leur liberté de circulation, à leurs droits tels que prévus par le droit de l’UE ;

*Immigration et relations extérieures de l’UE : cette journée se penchera sur le droit d’asile européen. Nous étudierons les directives européennes, l’article 79 du TFUE et le rôle de l’agence Frontex qui gère la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des Etats membres ;

*Migrations européennes et droits de l’homme : cette thématique se déroulera sur 2 journées. Elle permettra d’aborder les questions des droits des étrangers, de la discrimination, du racisme ;

*Migration européennes et droit pénal : cette dernière journée aura pour objectif de souligner les interactions existantes entre le droit européen et le droit pénal des Etats en matière de migrations. On pourra ainsi observer que ce phénomène n’est pas entièrement communautarisé mais relève encore, pour certains aspects, du droit national ;

2016.06.27-07.04 Vilnius - group picture 1_1

Les conférences et les ateliers auront lieu en langue française ou en langue allemande. Ce seront les doctorants eux-mêmes ou des étudiants bilingues qui traduiront les interventions et les textes.


(12) du 22 juin au 3 juillet 2015 à l’Université de Vilnius (Lituanie) : 12ème Université d’été européenne  (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, co-organisée par les universités de Paris Ouest, Francfort s.M. et Vilnius : sous la direction de  Anne-Laure Chaumette, Otmar Seul (Paris Ouest), Helmut Kohl (Francfort sM) et Tomas Davulis (Vilnius) :

L’Europe à l’aune d’une nouvelle économique mondiale

Europa in der neuen Weltwirtschaft

PROGRAMME

La douzième université d’été concerne le rôle de l’Europe au sein de la nouvelle économie mondiale. L’économie mondialisée à entrainer de profondes modifications. La mondialisation grandissante, les revendications des nouveaux blocs politiques et économiques, les organisations internationales, ainsi que les entreprises des nouvelles technologies de l’information toujours grandissantes représentent de nouveaux enjeux pour l’Europe et le droit.  D’un côté de nouveaux actes juridiques internationaux et supranationaux sont édictés et discutés ; pour essayer d’appréhender ces nouvelles modifications ; de l’autre les nouveaux acteurs privés et puissants de la mondialisation ont développés certains systèmes de normes transnationaux. C’est pour cela qu’il apparaît pertinent de souligner – dans une perspective de droit comparé – quels pourraient être les rôles et les devoirs de l’Europe et du droit européen et national dans cette nouvelle économie mondial. Il serait impossible de couvrir tout ce champ au sein de notre université d’été. Il s’agit davantage de sensibiliser les participants – lors de conférences ou d’atelier – à certains problèmes et à certaines questions ; et de les souligner tous ensemble. Dès lors, un premier bloc se concentrera sur les aspects historiques, méthodologiques, et sur les fondements juridiques. Un deuxième gros bloc se concentrera quant à lui sur la question de l’Union européenne comme acteur et comme partie intéressée de cette nouvelle économique mondiale ; en s’intéressant tout d’abord à ces relations extérieures avec les tiers. Un des points importants concernera d’un côté les imbrications et les tensions entre les différents ordres juridiques nationaux, supranationaux et internationaux. De l’autre, les relations de l’UE avec l’union économique eurasienne et l’espace méditerranéen feront l’objet de discussion.  On soulignera également la question de savoir si le modèle de l’union européenne qui a grandi et s’est solidifié lors des dernières décennies existent dans d’autres communautés d’Etats.  On s’intéressera particulièrement au TTIP recherché et à sa signification grandissante  pour les procédures internationales. De même, il faudra aux imbrications de ce domaine avec la crise financière. Un troisième bloc s’intéressera à l’Europe et à la révolution informationnelle dans ces divers aspects.  Cela peut-il être un instrument de régulation de l’internet mondialisé en se fondant sur le droit commun de la propriété intellectuel ? Comment cela peut-il remédier aux dangers grandissants pour la protection de la vie privée ? Existe –t-il juridiquement et techniquement un « droit à l’oubli » sur internet ? Quelles conséquences entraine la nouvelle directive PSI de l’EU ?


 (11) du 26 juin au 5 juillet 2014 à l’Université de Vilnius (Lituanie) : 11ème Université d’été européenne  (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, co-organisée par les universités de Paris Ouest, Francfort s.M. et Vilnius : sous la direction de Otmar Seul, Soazick Kerneis, Anne-Laure Chaumette (Paris Ouest), Helmut Kohl (Francfort sM) et Tomas Davulis (Vilnius) : 

L’Europe – diversité sans discriminations /

Europa – Diversität ohne Diskriminierung

PROGRAMME

PHOTOS (Crédit : J.-P. MORELOU)

Travaux en ateliers

Travaux en ateliers

A.-L. Chaumette, Prof. Otmar Seul et Prof. Eric Millard (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

A.-L. Chaumette, Prof. Otmar Seul et Prof. Eric Millard (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

IMG_3838

Un groupe de participants à la session 2014 de l’Université d’été de Vilnius devant le château de Trakai

Un groupe de participants à la session 2014 de l’Université d’été de Vilnius devant le château de Trakai

Le but de l’université d’été est d’une part d’aborder des sujets d’actualité juridique et politique (mots clés « port du voile » et « burqa ») et de traiter de la diversité au sein des Etats membres de l’UE,de  leurs jurisprudences, de leurs langues. Ces thématiques sont abordées de manière approfondie dans le cadre d’un dialogue intense entre enseignants et jeunes chercheurs. D’autre part, ce dialogue doit permettre, comme cela a été le cas durant les éditions précédentes de l’université d’été, de mettre en relation, au-delà des frontières nationales, des universitaires et jeunes chercheurs. 

Le terme de diversité, souvent employé dans les programmes de partis politiques, et celui de ‘discrimination’ entretiennent des rapports ambivalents. La lutte contre les discriminations peut favoriser la diversité, mais aussi être créatrice de discriminations nouvelles.

La démarche trinationale s’oriente naturellement vers une méthode de comparaison du droit. L’exigence de diversité, aujourd’hui largement admise, doit être étudiée à travers le prisme historique. La théorie du genre va  jouer un rôle majeur. Les participantes et participants vont pouvoir saisir l’opportunité de transcender les limites interdisciplinaires habituelles que connaît la science juridique pour s’intéresser aux mécanismes de protection contre la discrimination qui existent en droit privé, droit pénal, droit public et droit administratif (national), droit européen et en droit international.

Ce ne sont pas les discussions entre enseignants universitaires qui sont au coeur de l’université d’été, mais l’échange d’information approfondi et des discussions entre doctorants, post-docs et étudiants. A des fins d’information, des présentations (exposés) portant sur certains domaines sont nécessaires. Cependant, les présentations seront toujours associées à une discussion. Le format privilégié d’activité est l’atelier. Celui-ci mise sur une contribution active des participantes et participants. 

Les organisateurs sont convaincus que le meilleur moyen d’apprendre est d’enseigner soi-même ; ils demandent ainsi à chacun des participants, qu’ils soient étudiants, doctorants ou post-doc de contribuer activement par la tenue d’une brève présentation ou exposé, de concert avec les enseignants-chercheurs. L’accent mis sur les ateliers et les discussions, en d’autres termes, c’est une intense coopération qui apporte les fondements nécessaires à la création d’un réseau solidaire parmi les participants issus des trois pays impliqués.


(10) Du 24 juin au 6 juillet 2013, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Soazick KERNEIS, Otmar SEUL (Paris Ouest-Nanterre-La Défense), Helmut KOHL (Université de Francfort s.M./Allemagne) et Tomas DAVULIS (Université de Vilnius/Lituanie) :

Harmonisation ou identité nationale. L’avenir du droit en Europe / 

Harmonisierung oder nationale Identität: Die Zukunft des Rechts in Europa

Les participants à la 10e Université d'été de Vilnius

Les participants à la 10e Université d’été de Vilnius

10ème Université d’été européenne (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et du Ministère de l’Education nationale, Paris (programme EGIDE).

Album photo

Plus d’informations ici.

European Foundation of Human Rights : The tenth anniversary European Summer School has gone


(9) du 18 juin au 27 juin 2012, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie), Soazick Kerneis, Otmar Seul, Joachim Gruber (Paris Ouest-Nanterre-La Défense) et Helmut Kohl (Université de Francfort s.M./Allemagne) :

Droit au 21e siècle / Recht im 21. Jahrhundert

9ème Université d’été européenne (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne) et du Ministère de l’Education nationale ( programme EGIDE).

Programme


(8) du 26 juin au 5 juillet 2011, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie), Soazick Kerneis, Otmar Seul (Paris Ouest-Nanterre-La Défense) et Helmut Kohl (Université de Francfort s.M./Allemagne) :

Participation/ Partizipation

8ème Université d’Eté Européenne (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment du Ministère de l’Education nationale,Paris, de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et du Centre de recherche pluridisciplinaire multilingue (CRPM) de l’Université de Paris X-Nanterre

Album photo (Arthur Nguyen Dao)


(7) du 24 juin au 4 juillet 2010, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie), Soazick Kerneis, Otmar Seul (Paris Ouest-Nanterre-La Défense) et Helmut Kohl (Université de Francfort s.M./Allemagne) :

La protection de la vie privée en Europe / Der Schutz der Privatheit in Europa

7ème Université d’Eté Européenne (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment du Ministère de l’Education nationale, Paris, de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et du Centre de recherche pluridisciplinaire multilingue (CRPM) de l’Université de Paris X-Nanterre.

Document PDF à télécharger : Programme.

Compte-rendu, par Jean-Baptiste LHUILLIER.

34870_410785646230_688266230_5129812_396369_n

Le groupe des participants devant le Palais présidentiel de Vilnius

IMG_0079

Pr Kohl (Franfurt) 2. von links ; Prodekan Davulis (Vilnius) 3. sowie Pr Seul (1. von rechts); neben ihm VP Pr Iancu (DFH) 2. von rechts (Foto : Elena Rudakowskaja)

Le groupe des participants lors d’une journée détente à Moletai


(6) du 1er au 8 juillet 2009, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie), Soazick Kerneis, Otmar Seul (Paris Ouest-Nanterre-La Défense) et Helmut Kohl (Université de Francfort s.M./Allemagne) :

L’Union européenne – une communauté de valeurs ?

Die Europäische Union – eine Wertegemeinschaft ?

6ème Université d’Eté Européenne (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment du Ministère de l’Education nationale, Paris, de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et du Centre de recherche pluridisciplinaire multilingue (CRPM) de l’Université de Paris X-Nanterre.

Document PDF à télécharger : Programme.

Album photo


(5) du 3 au 10 juillet 2008, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie), Isabelle Vacarie, Otmar Seul (Paris X-Nanterre) et Helmut Kohl (Université de Francfort s. M. /Allemagne) :

La solidarité dans l’Union européenne / Solidarität in der Europäischen Union

5ème Université d’Eté Européenne (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment du Ministère de l’Education nationale,Paris, de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et du Centre de recherche pluridisciplinaire multilingue (CRPM) de l’Université de Paris X-Nanterre.

Programme à télécharger (PDF)

Album photo (Connie Stubbe)


(4) du 5 au 11 juillet 2007, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie), Patrick Daillier, Otmar Seul, Lucile Tallineau, Jacqueline Domenach, Régis Chemain (Paris X- Nanterre) et Helmut Kohl (Université de Francfort s.M./Allemagne) :

L’espace européen : la mise en oeuvre des politiques de l’Union européenne /

Der europäische Raum : die Umsetzungen der Politiken der Europäischen Union

4ème Université d’Eté européenne (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment du Ministère de l’Education nationale, Paris, de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et de la Fondation HERTIE (Allemagne).

Programme à télécharger (PDF)

Document à télécharger : l’article d’ACTU PARIS X sur l’Université d’été de Vilnius 2007.


(3) du 4 au 12 juillet 2006, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie), Patrick Daillier, Otmar Seul, Lucile Tallineau, Jacqueline Domenach (Paris X-Nanterre) et Helmut Kohl (Université de Francfort s.M./Allemagne) :

L’espace européen – mythe ou réalité ? / Der europäische Raum : Mythos oder Realität ?

3ème Université d’Eté européenne (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment du Ministère de l’Education nationale, Paris, de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et de la Fondation HERTIE (Allemagne).

Programme à télécharger (PDF)

Document à télécharger : l’article d’ACTU PARIS X sur l’Université d’été de Vilnius 2006.

Album photo (B. Doubliez)


(2) du 21 au 28 juin 2005, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie), Patrick Daillier, Lucile Tallineau, Otmar Seul (Paris X-Nanterre) et Helmut Kohl (Université de Francfort s.M./Allemagne):

La Constitution européenne et autres défis pour le droit des Etats membres /

Die Verfassung für Europa und andere Herausforderungen für das Recht der Mitgliedstaaten der EU

2ème Université d’Eté trinationale (franco-allemande et lituanienne) / 2ème Université d’Eté européenne en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment du Ministère de l’Education nationale, Paris, de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), Paris, de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et de la Fondation HERTIE (Allemagne).

Programme à télécharger (PDF)

Annonce de l’OFAJ


(1) du 7 au 14 juillet 2004, à la Faculté de Sciences Juridiques de l’Université de Vilnius (Lituanie), sous la direction d’Otmar Seul (Paris X-Nanterre), de Tomas Davulis (Université de Vilnius/Lituanie) et de Helmut Kohl (Université de Francfort s.M./Allemagne):

Quel droit pour l’Europe élargie? Un nouveau champ d’action pour les jeunes Européens?

Welches Recht für das erweiterte Europa ? Ein neues Aktionsfeld für die jungen Europäer ?

Université d’Eté trinationale (franco-allemande et lituanienne) / 1ère Université d’Eté européenne en sciences juridiques, organisée avec le concours notamment du Ministère de l’Education nationale, Paris, de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), Paris, de l’Université Franco-Allemande (UFA), Sarrebruck (Allemagne), et du DAAD, Bonn (Allemagne).

Programme à télécharger (PDF)

Article ACTU’ PARIS X : « Paris X en pointe dans les pays baltes : le Franco-Allemand au service de l’Union européenne élargie ».

 

Comments are closed.