Echanges Erasmus-Socrates

Depuis les années 90, les Formations DROIT/ALLEMAND de Paris Ouest-Nanterre-La Défense ont fait de leurs doubles cursus et cursus intégrésfranco-allemands le pivot et le centre d’un réseau européen de coopération universitaire dans le domaine des sciences juridiques et politiques. Ce réseau a intégré des universités des pays de l’Europe centrale et de l’Europe orientale (Pologne, pays baltes notamment) bien avant 2004, donc avant l’adhésion de ces pays à l’Union européenne. Il développe dès 2005 des échanges avec les universités turques, donc d’un autre pays candidat à l’adhésion à l’UE (voir l’historique en français et en anglais sur la page Les formations franco-allemandes hier et aujourd’hui – « Publications sur les formations Droit/Allemand »).

Ce réseau (informel), qui compte actuellement plus de 40 universités européennes, se propose tout d’abord de promouvoir la mobilité des étudiants et enseignants-chercheurs. Les premiers échanges ERASMUS avec des juristes allemands ont été établis en 1988 par Antoine Lyon-Caen, professeur de droit social, avec la faculté de droit de l’Université Johann-Wolfgang Goethe de Francfort s. M.  Sous l’impulsion d’Otmar Seul, les formations Droit/Allemand ont créé entre 1990 et 2010  40 programmes ERASMUS-SOCRATES et en assurent la coordination jusqu’à présent : dont 14 programmes avec l’Allemagne, 3 avec la Suisse, 3 avec l’Autriche, 2 avec la Hongrie, 1 avec la Slovaquie, 5 avec la Turquie, 5 avec la Pologne, 1 avec la Lituanie, 1 avec la Lettonie, 1 avec l’Estonie, 2 avec la Belgique et 1 avec l’Espagne.

Ensuite, ce Réseau européen se propose d’assurer le transfert de connaissances dans le domaine de la recherche. Citons parmi les innovations majeures, la tenue de Colloques européens et de Journées d’études européennes dès 2001 (Prague, Vilnius, Lodz, Riga, Paris, Fribourg/Suisse, Istanbul, Séville, Barcelone/Andorre) ainsi que, depuis 2004, l’organisation d’Universités d’été franco-allemandes et européennes (cliquer la rubrique RECHERCHE). Régulièrement organisées depuis 1995 (chaque année dans l’une des universités partenaires),  leurs RENCONTRES ANNUELLES permettent aux responsables Erasmus/Socrates et autres responsables des relations internationales des universités de ce Réseau de se pencher  – depuis la Déclaration de Bologne (1999) – sur la construction de « l’espace européen de la recherche » et sur les questions de l’intégration européenne – en particulier sur le processus d’harmonisation juridique en cours dans les pays de l’UE.

Laisser un commentaire