Atelier de recherche trinational franco-germano-géorgien (financé par l’UNIVERSITE FRANCO-ALLEMANDE et l’OFFICE FRANCO-ALLEMAND POUR LA JEUNESSE)

« Atteintes aux droits de l’homme dans le monde contemporain : approches juridiques »

Toutes les informations relatives à cet atelier de recherche sont disponibles ici.

Université d’été trinationale 2011 (franco-germano-bielorusse) en sciences juridiques à Minsk :

une première pour la Biélorussie !

30 septembre 2010, Faculté de Droit de l’Université d’Etat de Biélorussie (BSU) (de g. à d.) : Elena Rudakowskaja, Pr Vladimir N. Satolin, Doyen adjoint de la Faculté de Droit (délégué aux relations internationales), Alesia Novikova, Pr Otmar Seul (cursus intégrés Paris Ouest-Nanterre/Potsdam), Stefania Novik sont tout sourire : le « brainstorming » a débouché sur un projet ambitieux.

« Formes et règles des modes alternatifs de résolution des conflits en Biélorussie, en France et en Allemagne »

(soutenu par l’Université franco-allemande)

21 – 26 Juin 2011
Minsk / Biélorussie

organisé en commun par

Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense
Universität Potsdam
Université d’Etat de Biélorussie, Minsk

Porteurs du projet:
Otmar Seul, professeur Université Paris Ouest Nanterre (Cursus intégré Paris Ouest/Potsdam)
Prof. Dr. Uwe Hellmann, Universität Potsdam

Assistance à la coordination et organisation :
Raphaël Callsen, Université de Göttingen, doctorant (cotutelle de thèse franco-allemande), diplômé du cursus intégré Paris Ouest/Potsdam (Master)
Elena Rudakowskaja, Minsk, Université d’Etat de Biélorussie, Faculté de Droit
Alina Rymalova, Berlin, diplômée du cursus intégré Paris Ouest/Potsdam (Master)

Au cours des dernières années, le droit économique biélorusse a connu une application pratique de procédures de conciliation dans plus de 30.000 affaires ; 85% des parties trouvèrent une solution à leur différend et confluèrent un accord sans procédure judiciaire. Cet important pourcentage de différends résolus correspond à la moyenne européenne. Le développement de la législation biélorusse dans ce domaine comprend aussi l’élaboration d’une loi sur la médiation qui doit entrer en vigueur l’année prochaine.

Comparé aux autres Etats de la CEI, la Biélorussie a fait d’excellentes expériences en appliquant le dispositif juridique de la médiation judiciaire et, partant, elle prend une part active aux discussions concernant ce dispositif juridique au sein des communautés juridiques et économiques de pays proches et lointains.Au niveau européen, deux actes juridiques revêtent une importance particulière. La directive (CE) 2008/52 sur la médiation se prononce clairement en faveur d’une promotion de la médiation dans le domaine du droit civil et commercial. Mais la médiation peut également jouer un rôle en droit pénal. C’est déjà en 1999 que le Comité des ministres du Conseil de l’Europe recommanda l’utilisation de techniques de médiation. Depuis longtemps, la médiation est un sujet européen.

Cette importance croissante pour la pratique juridique se reflète aujourd’hui dans la création de nouveaux programmes d’études. Récemment, le 18 novembre 2010, l’université de Potsdam a solennellement inauguré son nouveau cursus médiation qui a commencé a fonctionner dès le semestre d’été. Ce cursus offre aux juristes et non-juristes intéressés une formation qui peut être suivie parallèlement à une activité professionnelle existante.

Sur le fond de cette extension des modes alternatifs des conflits, il est particulièrement intéressant d’analyser et de comparer les expériences et stratégies d’implémentation. Quelles enseignements peut-on tirer de l’expérience positive en Biélorussie ? Quels modèles convainquent spécialement en France ou en Allemagne ? Cet atelier, qui réunira des spécialistes renommés – praticiens et chercheurs – de Biélorussie, Allemagne et France, mais aussi de jeunes scientifiques, doctorants et étudiants, constitue une très bonne occasion afin de contribuer à une amélioration des procédures alternatives de résolution de conflits juridiques.

Voir la page consacrée à cette université d’été

Document PDF à télécharger : programme de l’université d’été.

***

L’Université d’Istanbul accueillera des enseignants de Paris Ouest

Istanbul, 19 avril 2011 :
Rencontre du professeur Otmar Seul , fondateur et coordonnateur des programmes d’ échanges Erasmus/Socrates de l’UFR de Science juridique et de science politique  avec les universités turques (depuis 2005/2006), avec le professeur Adem Sözüer, Doyen de la Faculté de droit de l’Université d’Istanbul. La mobilité d’étudiants étant un franc succès depuis plusieurs années, les premiers échanges entre enseignants (TS) sont programmés pour 2011/2012.

de g. à dr. le Doyen Adem Sözüer, Pr Otmar Seul, Doruk Gönen (Istanbul), docteur en droit
photos :  İstanbul Üniversitesi Hukuk Fakültesi TR-34116, Beyazıt – İSTANBUL

***

Coopération avec l’Académie d’Etat des Sciences Juridiques O.E. KUTAFIN de Moscou, Russie.

Paris Ouest-Nanterre est en train de négocier une coopération avec l’ACADEMIE D’ETAT DES SCIENCES JURIDIQUES de Moscou- entre autres – afin d’y placer des étudiants du « cursus intégré » franco-allemand attestant de leurs connaissances de la langue et du droit russes.

Cette démarche concrétise l’ouverture de nos « cursus intégrés » Paris Ouest/Potsdam pour les étudiants maîtrisant une 2ème langue étrangère vers une « option trilingue », une option soutenue par l’UNIVERSITE FRANCO-ALLEMANDE (UFA) très favorable à l’élargissement des cursus franco-allemands la création à des universités de pays tiers.

3 novembre 2010 à Moscou : accueil du professeur Otmar Seul par le professeur Nikolay Molchanov, Directeur du Département des relations internationales, et Mme Victoria Myalo, responsable administrative du Département des Relations internationales de l’Académie d’Etat des Sciences Juridiques O.E. KUTAFIN.

Laisser un commentaire