BIENVENUE SUR LE SITE DES FORMATIONS FRANCO-ALLEMANDES & EUROPEENNES EN DROIT DE L’UNIVERSITE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE !

A LA UNE

21st Annual Meeting of the Erasmus representatives – Nanterre Network

25-28 mai 2016

À BIALYSTOK (POLOGNE)

Faculty of Law
University of Bialystok
Mickiewicza 1, room 320
15-213 Białystok
www.prawo.uwb.edu.pl

Contact :
Magdalena Perkowska, Erasmus+ Outgoing Staff and Students Coordinator, Faculty of Law, University of Bialystok (uwb.erasmus@gmail.com)

PROGRAMME

RESEAU EUROPEEN DE COOPERATION UNIVERSITAIRE EN SCIENCES JURIDIQUES (Nanterre network)

Rencontres annuelles et Colloques européens

Ce réseau informel, qui aujourd’hui regroupe plus de 40 universités européennes a été fondé au début des années 90 par les formations Droit/Allemand de Paris Ouest-Nanterre-La Défense (Paris X-Nanterre) (anciens PIC F- 1151/10; PIC F-4031/10), qui en assurent la coordination jusqu’à présent.

Régulièrement organisées depuis 1995 (chaque année dans l’une des universités partenaires), les Rencontres annuelles des responsables Erasmus/Socrates et d’autres responsables des relations internationales des universités de ce réseau – qui a intégré des universités des pays de l’Europe centrale et de l’Europe orientale (Pologne, Pays baltes notamment) bien avant 2004, donc avant l’adhésion de ces pays à l’Union européenne -, ont pour but d’évaluer et de promouvoir les échanges entre étudiants et enseignants-chercheurs et de proposer de nouvelles formes de coopération universitaire. Citons parmi les innovations majeures, la tenue de Colloques européens et de Journées d’études européennes dès 2001 (Prague, Vilnius, Lodz, Riga, Paris, Fribourg/Suisse, Istanbul, Séville, Barcelone/Andorre, Berlin, Lisbonne, Vienne, Dresde, Zurich) ainsi que, depuis 2004, l’organisation d’Universités d’été franco-allemandes et européennes.

La construction de “l’espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche” étant depuis la Déclaration de Bologne (1999) un enjeu majeur du processus d’intégration européenne, les participants à ces Rencontres annuelles se penchent notamment sur la mise en place de la réforme universitaire dans les pays partenaires. Couplées avec un Colloque ou une Journée d’études, ces Rencontres mènent également une réflexion sur les grandes tendances de l’harmonisation juridique en cours dans les pays de l’Union européenne. 

Coordination : Prof. Stephanie Dijoux, Prof. émérite Otmar Seul, Kerstin Peglow, M. C. (HDR),  

Cursus intégrés franco-allemands, Paris Ouest –Nanterre-La Défense

***

Interkulturelles Seminar

zum Arbeits- und Wirtschaftsrecht  


(Deutsch-französischer Studiengang Rechtswissenschaften)

Vendredi le 28 avril 2016, à Potsdam (Allemagne), 10 h -18 h

Universität Potsdam, Juristische Fakultät, August-Bebel-Str. 89,

14482 Potsdam  Haus 6, Raum S18

PROGRAMME

Leitung: 
Prof. Dr. Tilman Bezzenberger (Universität Potsdam);  Prof. Dr. Dr. h.c. em. Otmar Seul, (Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense)

Kontakt :

Frau Michelle Lechner : lechner@uni-potsdam.de

http://www.ls-bezzenberger.uni-potsdam.de/

http://www.jura-potsdam-paris.de/

***

PREMIÈRE UNIVERSITÉ D’HIVER TRINATIONALE FRANCE-ALLEMAGNE-TURQUIE

“Les actions privées en droit “ 
       10-17 janvier 2016

avec le soutien de l’Université franco-allemande (UFA) et de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).

PROGRAMME

DISCOURS D’OUVERTURE DU PR. Otmar SEUL

PLUS DE PHOTOS

 

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : M. KALAF

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN

Photo : P. JANSEN


***

Le football, une identité européenne 

Journée d’études du vendredi 5 février 2016,

coorganisée par la CREA (Centre de recherches anglophones) et le CRPM (Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilingues)

Affiche Foot 5 fev. 2016

PROGRAMME

**

Raphaël CALLSEN, 

LAURÉAT  2015 DU PRIX BRIAN BERCUSSON, 

DÉCERNÉ PAR LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES SYNDICATS

Avocat à Berlin, diplômé de nos cursus (Master 2009, Staatsexamen 2011), Raphaël Callsen s’est vu attribuer le prestigieux Prix  le 30 septembre 2015 à l’historique Maison de la Mutualité, Paris, à l’occasion du 13ème Congrès de la Confédération européenne des syndicats  pour sa thèse de doctorat  « Lois de police et exception d’ordre public en droit du travail international : une comparaison franco-allemande« , sous la direction d’Olaf Deinert et d’Antoine Lyon-Caen – thèse soutenue en 2013 à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense  en cotutelle avec l’Université Georg-August de Göttingen, Allemagne, et publiée en 2015 chez  Nomos à Baden-Baden, Allemagne.

Callsen-couverture 2

La direction des cursus intégrés franco-allemands et européens de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense adresse toutes ses félicitations à Raphaël Callsen !

Informations sur le Prix Brian Bercusson cliquez ici.

Interview de Raphaël CALLSEN : cliquez ici.

Raphael-Callsen_mediumPhoto : www.etui.org

***

PREMIÈRE UNIVERSITÉ D’HIVER TRINATIONALE FRANCE-ALLEMAGNE-TURQUIE

“Les actions privées en droit “ 
       10-17 janvier 2016

avec le soutien de l’Université franco-allemande (UFA) et de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).

PROGRAMME

Direction : 
Stephanie Dijoux, Prof. ; Géraldine Demme, MCF ; Otmar Seul, Prof. émérite (cursus intégrés franco-allemands, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Robert Freitag, Prof. (Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg)

Haluk Kabaalioğlu, Prof., Doyen de la Faculté de Droit (Yeditepe Üniversitesi / Istanbul)

***

PHOTOS DE L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ TRINATIONALE FRANCE/ALLEMAGNE/ÎLE MAURICE

Université d’été trinationale France/Allemagne/Île Maurice, du 18 au 24 octobre 2015, à l’Université de l’Île Maurice

Thème : L’abolition des barrières commerciales ou tarifaires dans la région de l’Océan Indien : mythe ou réalité ?

PROGRAMME (PDF)

sous la direction de Robin SANNASEE (Professeur, University of Mauritius), Götz SCHULZE (Professeur, Universität Potsdam), Jacques COLOM (Maître de conférences, Université de la Réunion) et Stephanie ROHLFING-DIJOUX (Professeur, Université Paris Ouest Nanterre La Défense).

***

UNIVERSITÉS D’ÉTÉ ET D’HIVER 2015 – 2016 :

DEMANDEZ LES PROGRAMMES !

2ÈME UNIVERSITÉ D’ÉTÉ FRANCO-GERMANO-BALKANIQUE

2ème université d’été franco-germano-balkanique, du 9 au 16 septembre 2015 à Skopje (Macédoine) et Pristina (Kosovo), et du 24 octobre au 4 novembre 2015 à Tirana (Albanie) et Podgorica (Monténégro)

Thème : Adhésion à l’Union européenne et identité des pays des Balkans

Porteur de projet : Otmar Seul, Patricia Rrapi et Marjolaine Roccati (Université Paris Ouest Nanterre); Prof. Dr. Niels Petersen (Westfälische Wilhems-Universität Münster) 

PROGRAMME DE LA SESSION DE TIRANA (29-30 octobre)

PROGRAMME DE LA SESSION DE PODGORICA (2-3 novembre)

PROGRAMME DES SESSIONS DE SKOPJE & PRISTINA

***

ALBUM PHOTO N°1 : « SKOPJE », par Peter JANSEN

ALBUM PHOTO  N°2 : « 2ND ITINERANT SUMMER UNIVERSITY IN THE BALKANS 2015″, par Peter JANSEN

ALBUM PHOTO N°3 : SESSION DE TIRANA, par Peter JANSEN

Photo de groupe de la session de Podgorica (Monténégro)

Photo de groupe de la session de Podgorica (Monténégro)

Les participants à la première session de la 2nd université d’été franco-germano-balkanique (Session de Skopje)

Les participants à la première session de la 2nd université d’été franco-germano-balkanique (Session de Skopje)

 

Cérémonie d'ouverture de la session de Pristina, en présence des Ambassadeurs d'Allemagne et de France au Kosovo

Cérémonie d’ouverture de la session de Pristina, en présence des Ambassadeurs d’Allemagne et de France au Kosovo

IMG_0034

Le Professeur Otmar SEUL reçu par M. Hajredin KUÇI, Ministre de la Justice du Kosovo

Interview du Professeur Otmar SEUL sur TELMA TV (cliquer sur l'image pour voir la vidéo)

Interview du Professeur Otmar SEUL sur TELMA TV (cliquer sur l’image pour voir la vidéo)

 

La 2ème Université d’été itinérante franco-allemande dans les Balkans est saluée par les Ambassadeurs de France et d’Allemagne à Skopje (Macédoine), à Pristina (Kosovo) et à Tirana (Albanie) dans une déclaration commune : 

déclaration commune des Ambassadeurs de France et d’Allemagne à Skopje (Macédoine)  ;

déclaration commune des Ambassadeurs de France et d’Allemagne à Pristina (Kosovo) ;

déclaration commune des Ambassadeurs de France et d’Allemagne à Tirana (Albanie).

**

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ TRINATIONALE FRANCE/ALLEMAGNE/ÎLE MAURICE

Université d’été trinationale France/Allemagne/Île Maurice, du 18 au 24 octobre 2015, à l’Université de l’Île Maurice

Thème : L’abolition des barrières commerciales ou tarifaires dans la région de l’Océan Indien : mythe ou réalité ?

PROGRAMME (PDF)

sous la direction de Robin SANNASEE (Professeur, University of Mauritius), Götz SCHULZE (Professeur, Universität Potsdam), Jacques COLOM (Maître de conférences, Université de la Réunion) et Stephanie ROHLFING-DIJOUX (Professeur, Université Paris Ouest Nanterre La Défense).

**

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ TRINATIONALE FRANCE/ALLEMAGNE/TURQUIE

Université d’hiver trinationale France/Allemagne/Turquie, du 10 au 17 janvier 2016, à la faculté de droit de l’Université Yeditepe (Istanbul).

Thème : « Les actions privées en droit »

sous la direction de Kaluk KABAALIOGLY (Directeur de la faculté de droit de l’Université Yeditepe), Robert FREITAG (Professeur, Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg), Géraldine DEMME (Maître de Conférences, Université Paris Ouest Nanterre La Défense) et Otmar SEUL (Professeur émérite, Université Paris Ouest Nanterre La Défense).

PROGRAMME (PDF)

***

LES ÉTUDIANTS DE L3 DU CURSUS FRANCO-ALLEMAND EN SCIENCES JURIDIQUES REMPORTENT LE PRIX DES TD « DROITS DES LIBERTÉS FONDAMENTALES » À L’UNIVERSITÉ DE PARIS OUEST EN RÉDIGEANT LA PREMIÈRE DÉCLARATION DES « DROITS DE L’HOMME » (…PAR OPPOSITION AUX…DROITS DES FEMMES ! »)

Sous la direction de Madame Asimina TSALPATOUROU (chargé de travaux dirigés), les étudiants de 3ème année de licence du cursus franco-allemand en sciences juridiques ont participé à un « jeu » mis en place dans le cadre des travaux dirigés de droit des libertés fondamentales à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Ce beau projet a été initié par Mesdames Céline FERCOT et Patricia RRAPI, Maîtres de conférence en droit public à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

Tout au long du semestre et en dehors de leurs obligations de travail semestriel, chaque groupe d’étudiants devait inventer et réaliser une déclaration de nouveaux droits. A la fin du semestre, un jury composé d’enseignants (doctorants, professionnels, maîtres de conférences et professeurs agrégés) a voté pour la meilleure déclaration parmi celles réalisées par chaque groupe de TD.

Déclaration de DHM

Quelques citations du jury lors de la communication des gagnants :

« Je suis enthousiasmée par l’attachement à la question de l’égalité des sexes, qui fait ici projet de société. » « 

« Vives félicitations à l’ensemble des équipes, pour la qualité de leur travail. C’est une grande réussite et vous pouvez être fières de vos étudiant-e-s (et de vos enseignements!) »

« « and the winner is … La déclaration universelle des droits de l’homme !! (Qui se détache de loin)».

Madame Asimina TSALPATOUROU a déclaré que « nous sommes ravis que le groupe C01 des étudiants du parcours franco-allemand, que j’ai eu la chance de diriger lors de la première édition de ce jeu-concours, ait gagné le premier prix, qui sera assorti d’une visite organisée au Conseil constitutionnel. Le travail et la créativité des étudiants est remarquable, tant sur le plan de la présentation que du contenu. Ils ont fait preuve de leur talent et du fait qu’ils peuvent mener à bien un projet auquel ils croient, sans contrepartie et malgré leur charge de travail semestriel. Et, surtout, ils ont contribué à l’enrichissement de la pensée collective, ce qui est leur plus grande réussite ! »

Déclaration-photo

Parmi les étudiants engagés dans ce concours, Nilai LEGORGEU et Sophie DUSSAUSSOIS ont joué un rôle important de coordinatrices en étant les « correspondantes » entre Mme TSALPATOUROU et le groupe ; l’introduction est majoritairement due à Elise FOURNIS ; Maxime LIBISZWESKI et Anne FOCK ont été en grande partie responsables de la mise en forme de la déclaration.

Les gagnants de ce concours sont :

Amiot Morgane
Aznar-Schwarz Johanna
Beurtheret Carol
Cardonna Suzanne
De Mari Alice
Deloum Sabrina
Dittmar Eugen
Dussaussois Sophie
Fock Anne
Fournis Elise
Gaillard Michet de Champris Boniface
Ginoux Raphael
Held Johannes
Hillert Veronika
Kalaf Mariam
Lapham Natalie
Legorgeu Nilai
Libiszewski Maxime
Martin Clemence
Strichau Silvia
Susuyama Emmanuel
Uri Tom
Von-Lintig Johannes
Vorderbrugge Marten
Weber Simon
Werner Isabelle

Pour le texte de la « Déclaration des droits de l’homme » au format PDF, cliquez ici.

***

5ème UNIVERSITÉ D’ÉTÉ FRANCO-GERMANO-BIELORUSSE ET EUROPÉENNE DE MINSK : LE DROIT A UN ENVIRONNEMENT SAIN, DELIMITATION ET IMPLICATIONS

du 23 au 28 juin 2015 à l’Université de Minsk (Bélarus) : 5ème Université d’été européenne  (franco-allemande et biélorusse) en sciences juridiques. 

Le droit à un environnement sain, délimitation et implications

PROGRAMME

PHOTOS (par V. ORIF) 

GALERIE PHOTO (SITE DE L’UNIVERSITE D’ETAT DU BELARUS)

DISCOURS D’OUVERTURE (par O. SEUL)

Les participants à la 5ème université d'été de Minsk

Les participants à la 5ème université d’été de Minsk

co-organisée par les universités de Paris Ouest, Potsdam et Minsk, sous la direction de Otmar Seul, Kerstin Peglow et Vincent Orif (Paris Ouest), Uwe Hellmann (Potsdam) et Vladimir Satolin (Minsk), avec le soutien de l’UFA et l’Office franco-allemand de la jeunesse (OFAJ).

Réception à la Résidence de l'Ambassadrice de France au Bélarus

Réception à la Résidence de l’Ambassadrice de France au Bélarus

 

Les interventions seront organisées autour de cinq thèmes :

 – La détermination du droit à un environnement sain ;

 – Les incidences du droit à un environnement sain pour les entreprises ;

 – Les implications du droit à un environnement sain sur l’aménagement du territoire ;

 – Les conséquences du droit à un environnement sain sur la gestion des ressources naturelles ;

 – La protection du droit à un environnement sain.

L’accroissement de la population mondiale a eu des conséquences néfastes sur l’environnement naturel au cours des deux derniers siècles. En effet, il y a eu notamment des forêts coupées, des pollutions fluviales et maritimes ou une diminution des terres fertiles en raison de leur utilisation excessive. Dès lors, dans l’ensemble, il y a eu une dégradation de la terre, de l’eau et de l’air. Or, la population du continent européen est passée de 80 millions de personnes en 1 500 à plus de 740 millions de personnes en 2013. Ces difficultés risquent de s’aggraver puisque les dernières estimations montrent que la population mondiale devrait atteindre 11 milliards de personnes à la fin du vingt-et-unième siècle. Face à ces évolutions et ces dangers, le Droit ne pouvait pas rester indifférent. Au niveau mondial, la conférence de Stockholm a été le point de départ, en 1972, du droit de l’environnement. Le droit à un environnement sain a été proclamé à l’issue de cette conférence. Cette proclamation a été répétée à la conférence de Rio en 1992. Toutefois, initialement, le droit à un environnement sain n’avait aucune force contraignante. La situation a évolué. En effet, il est désormais reconnu par les constitutions de plusieurs pays dans le monde. Ainsi, l’Allemagne a adopté des modifications de la loi fondamentale dès 1994 pour inclure des dispositions relatives à l’environnement. En France, la Charte des droits fondamentaux, qui a valeur constitutionnelle, proclame en son article 1er que « chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ». Pour autant, les contours du droit à un environnement sain restent flous. Faut-il se limiter à l’environnement naturel ou prendre en considération l’ensemble du milieu dans lequel l’être humain évolue, ce qui inclut son cadre de vie. Une vision extensive peut permettre une meilleure une protection des personnes. Par exemple, elle permet de protéger les salariés contre les accidents du travail ou les maladies professionnelles. Toutefois, une vision trop large peut rentrer en conflit avec d’autres libertés individuelles, comme la liberté d’entreprendre. De plus, ce droit à un environnement sain peut-il être un droit subjectif ? Au contraire, faut-il se limiter à reconnaître qu’il n’est qu’un « droit-créance » à la charge de l’Etat ? Quant aux ressources naturelles, la prise de conscience au niveau mondial de l’épuisement progressif des énergies fossiles et l’urgence du défi climatique ont favorisé l’essor des énergies renouvelables. Ces énergies renouvelables peuvent être associées à la nécessité de respecter le droit à un environnement sain. Sous l’impulsion de l’Union européenne, le développement des énergies renouvelables, mené parallèlement à la libéralisation du marché de l’énergie, est ainsi devenu un objectif majeur en France comme en Allemagne. Des deux côtés du Rhin, l’Etat a opté pour un mécanisme de soutien financier aux énergies renouvelables, ce qui pose des questions communes de conformité au droit européen de la concurrence. Par ailleurs, l’effectivité de ce droit à un environnement sain dépend de l’efficacité de sa protection. Les juridictions ont alors un rôle central à jouer. Il peut également être intéressant d’accorder une place aux associations pour protéger ce droit à un environnement sain, spécialement en cas de préjudice écologique. Il faut aussi se demander si le droit pénal peut être un instrument utile de la protection du droit à un environnement sain. Ces éléments font alors ressortir tout l’intérêt d’étudier le droit à un environnement sain en cherchant à en délimiter les contours précis pour en mesurer ces implications concrètes tant pour l’Etat que pour les personnes.

***

OUVERTURE DE LA 12ème UNIVERSITÉ D’ÉTÉ FRANCO-ALLEMANDE ET EUROPÉENNE DE VILNIUS : L’EUROPE À L’AUNE D’UNE NOUVELLE ECONOMIQUE MONDIALE

du 22 juin au 3 juillet 2015 à l’Université de Vilnius (Lituanie) : 12ème Université d’été européenne  (franco-allemande et lituanienne) en sciences juridiques, co-organisée par les universités de Paris Ouest, Francfort s.M. et Vilnius : sous la direction de  Anne-Laure Chaumette, Otmar Seul (Paris Ouest), Helmut Kohl (Francfort sM) et Tomas Davulis (Vilnius) :

L’Europe à l’aune d’une nouvelle économique mondiale

Europa in der neuen Weltwirtschaft

PROGRAMME

Ouverture Vilnius 2015

La douzième université d’été concerne le rôle de l’Europe au sein de la nouvelle économie mondiale. L’économie mondialisée à entrainer de profondes modifications. La mondialisation grandissante, les revendications des nouveaux blocs politiques et économiques, les organisations internationales, ainsi que les entreprises des nouvelles technologies de l’information toujours grandissantes représentent de nouveaux enjeux pour l’Europe et le droit.  D’un côté de nouveaux actes juridiques internationaux et supranationaux sont édictés et discutés ; pour essayer d’appréhender ces nouvelles modifications ; de l’autre les nouveaux acteurs privés et puissants de la mondialisation ont développés certains systèmes de normes transnationaux. C’est pour cela qu’il apparaît pertinent de souligner – dans une perspective de droit comparé – quels pourraient être les rôles et les devoirs de l’Europe et du droit européen et national dans cette nouvelle économie mondial. Il serait impossible de couvrir tout ce champ au sein de notre université d’été. Il s’agit davantage de sensibiliser les participants – lors de conférences ou d’atelier – à certains problèmes et à certaines questions ; et de les souligner tous ensemble. Dès lors, un premier bloc se concentrera sur les aspects historiques, méthodologiques, et sur les fondements juridiques. Un deuxième gros bloc se concentrera quant à lui sur la question de l’Union européenne comme acteur et comme partie intéressée de cette nouvelle économique mondiale ; en s’intéressant tout d’abord à ces relations extérieures avec les tiers. Un des points importants concernera d’un côté les imbrications et les tensions entre les différents ordres juridiques nationaux, supranationaux et internationaux. De l’autre, les relations de l’UE avec l’union économique eurasienne et l’espace méditerranéen feront l’objet de discussion.  On soulignera également la question de savoir si le modèle de l’union européenne qui a grandi et s’est solidifié lors des dernières décennies existent dans d’autres communautés d’Etats.  On s’intéressera particulièrement au TTIP recherché et à sa signification grandissante  pour les procédures internationales. De même, il faudra aux imbrications de ce domaine avec la crise financière. Un troisième bloc s’intéressera à l’Europe et à la révolution informationnelle dans ces divers aspects.  Cela peut-il être un instrument de régulation de l’internet mondialisé en se fondant sur le droit commun de la propriété intellectuel ? Comment cela peut-il remédier aux dangers grandissants pour la protection de la vie privée ? Existe –t-il juridiquement et techniquement un « droit à l’oubli » sur internet ? Quelles conséquences entraine la nouvelle directive PSI de l’EU ?

***

Zürich 2015 : 20èmes rencontres annuelles des responsables du « Réseau européen de coopération universitaire en sciences juridiques »

Du 27 au 30 mai 2015, à la Faculté de Droit de l’Université de Zurich (Suisse) : 20èmes Rencontres annuelles des responsables du  « Réseau Européen de coopération universitaire en sciences juridiques » (Nanterre Network, coordonné par les formations DROIT ALLEMAND de Paris Ouest-Nanterre), sous la direction des professeurs Stephanie Dijoux  et Otmar Seul (Paris Ouest-Nanterre-La Défense); organisées par Alain Jordan (Head of Academic and student affaires, Law Faculty Zurich) et Johanna van der Sluijs (Head of the Exchange Office, Law Faculty Zurich).

Programme (PDF)

DISCOURS D’OUVERTURE DU PR. OTMAR SEUL

Des participants aux Rencontres européennes de Zürich (photo : Alain Jordan, Zürich)

Des participants aux Rencontres européennes de Zürich (photo : Alain Jordan, Zürich)

croisière sur le lac de Zurich

Le lac de Zürich

***

VISITE DE MME ROHLFING-DIJOUX À LA GUJARAT NATIONAL LAW UNIVERSITY (GANDHINAGAR, INDE)

convocation

Cérémonie de remise des diplômes, en la présence de ministres de l’Inde et du Gujarat

Cette visite a eu lieu dans le cadre de la préparation du séjour d’études d’étudiants du Master 2 bilingue des droits de l’Europe, spécialité droit français/droit allemand, au sein de la Gujarat National Law University.

***

L’ABOLITION DES BARRIERES COMMERCIALES ET TARIFAIRES DANS LA REGION DE L’OCEAN INDIEN : MYTHE OU REALITE ? / AUFHEBUNG DER HANDELS – UND –TARIFSCHRANKEN IN DER REGION DES INDISCHEN OZEANS : MYTHUS ODER REALITÄT ?

Université d’été tri-nationale franco-germano-mauricienne du 18 au 24 octobre 2015 /18. – 24. Oktober 2015

Université de Maurice/ Universität Mauritius

Le thème du colloque vise le développement des échanges intra régionaux dans la région de l’Océan indien, d’abord entre les pays membres de la Commission d’Océan indien mais aussi avec les pays avoisinants, comme certains pays d’Afrique, l’Inde et la Chine. Cette question sera examinée sous un angle politique, économique et juridique en intégrant les acteurs institutionnels, tels la Commission de l’Océan Indien (COI), l’Indian Ocean RIM Association (IORA), la Law Reform Commission (LRC), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Le colloque vise à établir un état des lieux des freins existants de toute nature, économiques, douaniers, techniques, juridiques et culturels de manière pluridisciplinaire. Un appel public à contribution sera fait au mois de janvier 2015.

L’ambition de créer un vaste marché régional permettant la libre circulation des biens et des services a été lancée par Jacques CHIRAC au sommet de la Commission de l’Océan Indien tenu en 1999 à l’île de La Réunion. Cette orientation stratégique avait pour objectif de favoriser les échanges infrarégionaux entre les différents Etats membres de la Commission de l’Océan Indien (COI). L’examen des balances commerciales de ces pays montre que l’objectif initial n’ pas été atteint. Les échanges réalisés entre les Etats membres ont peu progressé et  ne représentent en effet que 3 à 5 % de l’ensemble des échanges totaux enregistrés dans la région.

Il est vrai que ce marché est soumis à des contraintes très spécifiques, liées notamment à son éloignement des grands marchés comme l’Europe ou les Etats Unis, aux multiples barrières non-traditionnelles manifestées sous forme d’exigences réglementaires et de formalités administratives diverses et surtout aux disparités importantes entre les pays concernés.

D’un côté, des Etats souverains dits ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) comme Madagascar, Maurice, les Seychelles ou encore les îles Comores, de l’autre la France pour le compte de la Réunion, un  département français avec le statut de Région européenne. Du fait de l’appartenance de la France/Réunion à l’Union européenne, la création d’un espace commercial libre entre ces pays est susceptible de leur ouvrir l’accès à l’Europe et soulève de fait un certain nombre d’obstacles politiques et juridiques majeurs. Des obstacles d’autant plus délicats à franchir que ces pays ont conclu par ailleurs des accords spécifiques avec l’Union européenne dans la mesure où les exportations des pays ACP se heurtent souvent aux règlements techniques et normes (RTN) érigés par les pays membres de l’Union Européenne ainsi qu’aux directives et décisions édictées par  l’Union européenne sur les produits et services.

Si certains obstacles techniques au commerce (OTC), comme par exemples les règles visant la protection des consommateurs et l’application des droits de la propriété intellectuelle sont nécessaires et ont un effet positif sur les échanges en améliorant la qualité des produits ainsi que la confiance des consommateurs, ils peuvent, en même temps, parfois constituer des mesures protectionnistes et freiner les échanges commerciaux.

Dans ce contexte très particulier, l’ambition exprimée par les Etats membres de la COI est-elle réaliste et envisageable ? Comment promouvoir un tel marché dans des pays qui ont des niveaux de développement si éloignés, des organisations commerciales disparates et relevant d’espaces juridiques fondamentalement différents ?

Le but du colloque est, en effet, d’aborder cette question sous un angle politique, économique et juridique en intégrant les acteurs institutionnels, tels la Commission de l’Océan Indien (COI), l’Indian Ocean RIM Association (IORA), la Law Reform Commission (LRC) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ainsi que l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Il vise à établir un état des lieux des freins existants de toute nature, économiques, douaniers, techniques, juridiques et culturels et à examiner à travers différents regards et de manière pluridisciplinaire les enjeux et les conditions nécessaires à l’amélioration du fonctionnement du marché régional par l’abolition ou du moins la limitation des barrières commerciales et tarifaires dans la région de l’Océan indien.

Porteurs de projet

Prof. Dr. Götz Schulze,  Universität Potsdam; Prof. Stéphanie Rohlfing-Dijoux, Université Paris Ouest Nanterre La Défense; Jacques Colom, MCF Université de la Réunion ; Prof. Robin Sunnassee, University of Mauritius

***

La protection des intérêts privés sur le marché intérieur – La situation des consommateurs et entrepreneurs, éd. par Kerstin PEGLOW et Géraldine DEMME, Éditions PETER LANG Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, Collection « Cultures juridiques et politiques », dirigée par Stéphanie Rohlfing-Dijoux et Otmar Seul, vol. 6, 2015, 189 p., ISBN 978-3-0343-1615-6 br.

La protection des intérêts privés

Texte de présentation

Acteurs clés du marché intérieur, les entreprises européennes requièrent de la mobilité et de la sécurité juridique afin de pouvoir contribuer à une Europe compétitive dans une économie mondialisée. La liberté et la protection qui leurs sont accordées trouvent leur alter ego au niveau des consommateurs. Si, dans un premier temps, les activités et le développement des entreprises ont été le point de mire du droit européen, des efforts conséquents ont été réalisés depuis les années quatre-vingt-dix pour sécuriser et inciter la consommation transfrontalière.

Les interventions réunies dans ce volume analysent la mise en œuvre de ces objectifs dans des domaines juridiques différents, tels que le droit des sociétés, le droit de la consommation, le droit de la concurrence, et ceci tant au niveau du droit de l’Union européenne qu’à celui des droits internes français et allemand.

Contenu

Kerstin Peglow : La liberté d’établissement et la mobilité des sociétés dans l’Union européenne : la protection des intérêts des entreprises – Joachim Gruber : Risques et chances juridiques dans le cadre d’activités économiques à l’étranger – Géraldine Demme : La réparation de dommages concurrentiels – nouvelles perspectives pour les actions privées en Europe – Stephanie Rohlfing-Dijoux : L’impact économique des droits des consommateurs à l’information : une étude comparée des droits français, allemand et européen – Steffen Paulmann : Élargissement aux professionnels de la protection accordée aux consommateurs – une épine dans le pied des industriels allemands – Katharina De Resseguier : La conservation des données et le droit à l’oubli.

Auteur(s)/Responsable(s) de publication

Kerstin Peglow, Docteur en droit de l’Université Paris II Panthéon Assas, est Maître de conférences (HDR) dans les cursus intégrés franco-allemands en sciences juridiques, responsable pédagogique du Master I, Droit international et européen, et membre du Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilingues à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Géraldine Demme, Docteur en droit de l’Université Panthéon-Assas et Maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, est responsable du Master I Droit allemand des affaires. Elle est membre du Centre de recherches pluridisciplinaires multilingues et coordonne le groupe de recherche « Unification du droit européen et mondialisation du droit » de l’Institut de droit comparé de Paris.

***

13 NOVEMBRE 2014 : JOURNÉE À L’OCCASION DES 20 ANS DU CURSUS FRANCO-ALLEMAND EN SCIENCES JURIDIQUES PARIS OUEST/POTSDAM

Crédit photographique : M.-B. VENENCIE

20ans1 20ans2

 

***

PREMIÈRE UNIVERSITÉ D’ÉTÉ ITINÉRANTE

FRANCO-GERMANO-BALKANIQUE

« LES BALKANS SUR LE CHEMIN DE L’EUROPE »

du 4 au 13 septembre 2014 

Organisée par les Universités de Paris Ouest Nanterre La Défense, Westfälische Wilhelms-Universität Münster, Ss. Cyril and Methodius, Skopje (Macédoine), l’Université de Prishtina (Kosovo) et l’Université européenne de Tirana (Albanie)

Avec le soutien de : l’Université Franco-Allemande et du Ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que de M. Hazis Vardar (Paris)

Direction générale : Otmar Seul, Marjolaine Roccati et Heinrich Dörner (Münster)

3 sessions

Skopje (Macédoine) du 4 au 6 septembre 2014 ; Pristina (Kosovo) du 8 au 10 septembre 2014 ; Tirana (Albanie) du 11 au 13 septembre 2014

Album photo des 3 sessions 

(photos : Peter JANSEN)

Album photo Tirana

Album photo Skopje & Pristina

Ouverture Tirana

11 septembre 2014, Cérémonie d’ouverture de l’Université d’été itinérante (UdE),
session de Tirana, à l’ Universiteti Europian i Tiranës
de gauche à droite : Christiane Wolters, Ambassade d’Allemagne; Besmira Uruçi, Secrétaire générale de l’UdE; Hubert Leforestier, Ambassade de France; Marjolaine Roccati, Codirectrice de l’UdE, Paris Ouest-Nanterre; Otmar Seul, Codirecteur de l’UdE, Paris Ouest-Nanterre, Migena Leskoviku, academic director de l’Université d’été, Universiteti Europian i Tinanës, Adrian Civici, Président de l’ Universiteti Europian i Tiranës

Programmes des sessions : SKOPJE (Macédoine) – PRISTINA (Kosovo) – TIRANA (Albanie)

Dans son « Agenda de Thessalonique » du 21 juin 2003, l’Union Européenne a ouvert la perspective d’une adhésion aux Balkans occidentaux que sont l’Albanie, la Macédoine et le Kosovo. Ainsi qu’elle l’a précisé à cette occasion, « l’UE réaffirme son soutien sans équivoque à la perspective européenne qui s’offre aux pays des Balkans occidentaux. L’avenir des Balkans est dans l’Union européenne. (…) La préparation de l’intégration dans les structures européennes et de l’adhésion à terme à l’Union européenne, par l’adoption des normes européennes, représente maintenant le grand défi à relever. (…) La rapidité de la progression vers cet objectif dépend des pays de la région. »

Depuis, les préparatifs en vue de l’adhésion dans ces Etats ont progressé à vitesses différentes. L’adhésion envisagée à l’Union européenne de ces Etats des Balkans est conditionnée par « l’adoption des normes européennes ». Cela constitue le point de départ du projet d’Université d’été itinérante dans les Balkans.

Le programme de l’université d’été itinérante se concentre autour de trois thèmes clés, qui seront présentés à chaque étape, afin de faire un état des lieux des efforts de rapprochement et créer un dialogue scientifique avec des chercheurs des universités hôtes ainsi que des participants de l’Université de Münster (Allemagne).

Ces trois thèmes se décomposent comme suit :

– premier thème sur l’intégration des Etats des Balkans dans l’U.E. sous un angle de droit constitutionnel

– deuxième thème sur l’évolution de la réglementation des contrats de droit privé sous l’influence du droit de l’Union, avec une attention particulière pour le droit de la consommation

– troisième thème sur l’évolution des règles de droit international privé et de procédure internationale sous l’influence du droit de l’Union

***

Présentation

ALBUM PHOTO : Cliquez ici !

1er septembre, réception à l'Ambassade d'Allemagne, Lima:  Manuel Tirard, Carlos Gonzales-Palacios et Otmar Seul, membres de la délégation de Paris Ouest-Nanterre, avec Tania Zuñiga Fernandez, Universidad ESAN, Lima

1er septembre, réception à l’Ambassade d’Allemagne, Lima: Manuel Tirard, Carlos Gonzales-Palacios et Otmar Seul, membres de la délégation de Paris Ouest-Nanterre, avec Tania Zuñiga Fernandez, Universidad ESAN, Lima

Une assistance très fournie pour la deuxième Université d'été franco-germano-péruvienne !

Une assistance très fournie pour la deuxième Université d’été franco-germano-péruvienne !

Université National San Marcos

Université National San Marcos

Palais Présidentiel du Pérou

Palais Présidentiel du Pérou

Ministère de la Justice et des droits de l'Homme

Ministère de la Justice et des droits de l’Homme

Ministère de la Justice - Pérou

Ministère de la Justice – Pérou

Court Suprême du Pérou

Court Suprême du Pérou

Ambassade d'Allemagne au Pérou

Ambassade d’Allemagne au Pérou

Planning

En un contexto donde la diversidad constituye una variable indispensable en la formación de una sociedad cosmopolita que forma y rinde efectivos los derechos de todos, el estudio de los aspectos culturales que fundan las lógicas elementales de otros sistemas jurídicos resulta indispensable.

Por ello, en nuestra “Segunda Universidad Peruano-Franco-Alemana”, que este año lleva por tema “Los aspectos culturales del Estado constitucional”, analizaremos y debatiremos sobre los fundamentos constitucionales, históricos, económicos y sociales de diferentes aspectos del derecho en América Andina (a través del ejemplo peruano) y en Europa occidental (a través del ejemplo de Francia y Alemania).

De este modo observaremos, por un lado, las diferentes estrategias de acción de los Estados a nivel de su construcción jurídico-social (cómo se toma en cuenta a “la memoria del pasado”, a la “diversidad cultural”, al “pluralismo jurídico” y cómo se trata el tema “ético de la discapacidad”). Por otro lado, veremos que según los sistemas jurídicos existen fundamentos distintos para regular ciertos derechos y libertades individuales con miras a favorecer el interés general (este es el caso de “la libertad de prensa” y los mecanismos de “regulación del Estado en materia económica”). Por último, aunque a lo largo de la mayoría de nuestros debates veremos que existen vías de interconexión o interacción regionales (interamericanas/ europeas) o internacionales, dedicaremos un espacio especial al aspecto económico con el tema de “la integración regional en materia económica”. 

(VEA EL PROGRAMA PREVISIONAL Y LA LISTA DE PONENTES)

Eventos Gratuitos (bajo reserva de sitios disponibles). Reservación obligatoria para algunas fechas.

Contacto: Carlos González-Palacios, cgp@u-paris10.fr 

***

Dans un contexte où la diversité constitue une variable indispensable pour la formation d’une société cosmopolite qui forme et rend effectifs les droits de tous, l’étude des aspects culturels qui fondent les logiques élémentaires des autres systèmes juridiques est indispensable. 

Pour cette raison, lors de notre « Deuxième université franco-germano-péruvienne » intitulée « Les aspects culturels de l’Etat constitutionnel », nous analyserons et débattrons sur les fondements constitutionnels, historiques et sociaux de différents aspects du droit en Amérique andine (à travers l’exemple péruvien) et en Europe occidentale (à travers les exemples français et allemand).

Ainsi, nous observerons, d’une part, les différentes stratégies d’action des Etats au niveau de leur construction juridico-sociale (comment prendre en compte « la mémoire du passé », « la diversité culturelle », « le pluralisme juridique » et comment est traitée la question « éthique du handicap »). D’autre part, nous verrons que, selon les systèmes juridiques, il existe des fondements distincts pour réguler certains droits et libertés individuelles en vue de favoriser l’intérêt général (c’est le cas de la « liberté de la presse » et des mécanismes de « régulation de l’Etat en matière économique »). Enfin, même si au fil de la plupart de nos débats, nous verrons qu’il existe des voies d’interaction régionales (interaméricaines/ européennes) ou internationales, nous dédierons un espace spécial au volet économique  avec l’axe « intégration régionale en matière économique ».

(VOIR LE PROGRAMME PREVISIONNEL ET LA LISTE DES PARTICIPANTS)

Entrée gratuite, sous réserve d’inscription obligatoire pour certaines dates.

Contact: Carlos González-Palacios, cgp@u-paris10.fr

***

Vielfalt ist eine wesentliche Komponente für die Herausbildung einer kosmopolitischen Gesellschaft, welche die Rechte aller Menschen formt und verwirklicht. Die Untersuchung der kulturellen Aspekte, die die elementaren Denkweisen der anderen Rechtsordnungen begründen,  ist in diesem Zusammenhang unverzichtbar. 

Aus diesem Grund werden wir im Rahmen unserer „Zweiten Deutsch-Französisch-Peruanischen Universität“ unter dem Generalthema „Die kulturellen Bedingungen des Verfassungsstaates“ die verfassungsmäßigen, historischen und sozialen Grundlagen von verschiedenen Aspekten des Rechtes in der Andenregion (am Beispiel von Peru) und in Westeuropa (anhand von französischen und deutschen Beispielen) – analysieren und diskutieren. 

So werden wir einerseits die unterschiedlichen Maßnahmen und Strategien der Staaten hinsichtlich ihres rechtlich-sozialen Aufbaus betrachten (wie werden etwa „Erinnerungskultur”„kulturelle Vielfalt” und „Rechtspluralismus” berücksichtigt und wie wird die Frage der „Ethik und Menschen mit Behinderung” behandelt). Auf der anderen Seite werden wir sehen, dass es je nach Rechtssystem eigenständige Grundlagen, bestimmte Rechte und individuelle Freiheiten zu regulieren gibt, um das öffentliche Interesse zu fördern (dies ist bei der „Pressefreiheit“ und den Mechanismen „der staatlichen Regulierung in der Wirtschaft“ der Fall). Selbst wenn wir im Laufe unserer Diskussionen wohl mehrheitlich feststellen werden, dass regionale (interamerikanische/europäische) und internationale Wechselwirkungen bestehen, liegt das Hauptaugenmerk auf dem wirtschaftlichen Aspekt, insbesondere der „regionalen Integration in der Wirtschaft“.

(PROGRAMM UND VORLÄUFIGE TEILNEHMERLISTE ALS PDF)

Eine Teilnahmegebühr wird nicht erhoben. Für bestimmte Veranstaltungstage ist eine vorherige Anmeldung unbedingt erforderlich.

Kontakt: Carlos González-Palacios, cgp@u-paris10.fr

Visite nuestra página / Visitez notre espace

Fb

Logos bas de page

***

1994 – 2014 

Le cursus intégré franco-allemand en sciences juridiques 

Potsdam / Paris Ouest-Nanterre-La Défense 

fête ses 20 ans  

 le 12 juillet 2014 à 11.00 h 

*

Universität Potsdam

Faculté de Droit

August-Bebel-Str. 89,

14482 Potsdam,

bâtiment 1, salle H10

PROGRAMME : EN FRANÇAIS / AUF DEUTSCH

PHOTOS (Crédit : J.-P. MORELOU)

DISCOURS DE REMERCIEMENT/DANKREDE, PR. OTMAR SEUL

DISCOURS DU PR. André LEGRAND

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L’UNIVERSITÉ DE POTSDAM

Prof. Dr. Tilman BEZZENBERGER et Alix GIRAUD (Doctorante)

Prof. Dr. Tilman BEZZENBERGER et Alix GIRAUD (Doctorante)

Prof. André Legrand, Prof. Dr. Eckart Klein, Dr. Kerstin Peglow, Prof. Dr. Gôtz Schulze, Mme Annette Hellmann, Prof. Otmar Seul, Mme Michelle Lechner

Prof. André Legrand, Prof. Dr. Eckart Klein, Dr. Kerstin Peglow, Prof. Dr. Gôtz Schulze, Mme Annette Hellmann, Prof. Otmar Seul, Mme Michelle Lechner

Prof. Stéphanie Dijoux, Prof. Dr. Tilmann Bezzenberger, Prof. Sylvaine Hughes, Dr. Kerstin Peglow, Mme Michelle Lechner

Prof. Stéphanie Dijoux, Prof. Dr. Tilmann Bezzenberger, Prof. Sylvaine Hughes, Dr. Kerstin Peglow, Mme Michelle Lechner

***

11e université d’été européenne en sciences juridiques

L’Europe: Diversité sans discrimination ?

Vilnius/Lituanie 25 juin – 4 juillet 2014

co-organisée par les formations DROIT ALLEMAND de Paris Ouest-Nanterre (Départ. d’Allemand)

sous la direction d’ A.L. Chaumette, O. Seul (Paris Ouest-Nanterre), H. Kohl (Francfort sM) et T. Davulis (Vilnius)

Secrétaire générale . L. Marguet (Nanterre)

soutenue par l’UNVERSITE FRANCO-ALLEMANDE et le Ministère de l’Enseignement Supérieur (PARCECO-EGIDE)

PROGRAMME

PHOTOS (Crédit : J.-P. MORELOU)

Travaux en ateliers

Travaux en ateliers

A.-L. Chaumette, Prof. Otmar Seul et Prof. Eric Millard (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

A.-L. Chaumette, Prof. Otmar Seul et Prof. Eric Millard (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

IMG_3838

Un groupe de participants à la session 2014 de l’Université d’été de Vilnius devant le château de Trakai

Un groupe de participants à la session 2014 de l’Université d’été de Vilnius devant le château de Trakai

Le but de l’université d’été est d’une part d’aborder des sujets d’actualité juridique et politique (mots clés « port du voile » et « burqa ») et de traiter de la diversité au sein des Etats membres de l’UE,de  leurs jurisprudences, de leurs langues. Ces thématiques sont abordées de manière approfondie dans le cadre d’un dialogue intense entre enseignants et jeunes chercheurs. D’autre part, ce dialogue doit permettre, comme cela a été le cas durant les éditions précédentes de l’université d’été, de mettre en relation, au-delà des frontières nationales, des universitaires et jeunes chercheurs. 

Le terme de diversité, souvent employé dans les programmes de partis politiques, et celui de ‘discrimination’ entretiennent des rapports ambivalents. La lutte contre les discriminations peut favoriser la diversité, mais aussi être créatrice de discriminations nouvelles.

La démarche trinationale s’oriente naturellement vers une méthode de comparaison du droit. L’exigence de diversité, aujourd’hui largement admise, doit être étudiée à travers le prisme historique. La théorie du genre va  jouer un rôle majeur. Les participantes et participants vont pouvoir saisir l’opportunité de transcender les limites interdisciplinaires habituelles que connaît la science juridique pour s’intéresser aux mécanismes de protection contre la discrimination qui existent en droit privé, droit pénal, droit public et droit administratif (national), droit européen et en droit international.

Ce ne sont pas les discussions entre enseignants universitaires qui sont au coeur de l’université d’été, mais l’échange d’information approfondi et des discussions entre doctorants, post-docs et étudiants. A des fins d’information, des présentations (exposés) portant sur certains domaines sont nécessaires. Cependant, les présentations seront toujours associées à une discussion. Le format privilégié d’activité est l’atelier. Celui-ci mise sur une contribution active des participantes et participants. 

Les organisateurs sont convaincus que le meilleur moyen d’apprendre est d’enseigner soi-même ; ils demandent ainsi à chacun des participants, qu’ils soient étudiants, doctorants ou post-doc de contribuer activement par la tenue d’une brève présentation ou exposé, de concert avec les enseignants-chercheurs. L’accent mis sur les ateliers et les discussions, en d’autres termes, c’est une intense coopération qui apporte les fondements nécessaires à la création d’un réseau solidaire parmi les participants issus des trois pays impliqués.

***

4ème Université d’été européenne  (franco-allemande et biélorusse) en sciences juridiques.

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication et le Droit

co-organisée par les universités de Paris Ouest, Potsdam et Minsk : sous la direction de Otmar Seul, Kerstin Peglow et Vincent Orif (Paris Ouest), Uwe Hellmann (Potsdam) et Vladimir Satolin (Minsk)

du 25 au 29 juin 2014 à l’Université de Minsk (Bélarus)

PROGRAMME

PHOTOS

D’AUTRES PHOTOS ICI et

Les participants à l’Université d’été de Minsk, lors de la réception donnée à la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne en Biélorussie

Les participants à l’Université d’été de Minsk, lors de la réception donnée à la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne en Biélorussie

Langues de travail : français, allemand et russe (une traduction simultanée sera assurée pour les trois langues).

L’essor des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) a profondément changé les rapports humains. Il a d’abord permis un développement des échanges, notamment commerciaux, transfrontières. Les NTIC ont ensuite permis une accélération des échanges. Elles ont enfin facilité la dématérialisation de nombreuses données ce qui en facilite l’utilisation.

Les NTIC, plus spécialement Internet, sont souvent perçues comme un moyen d’accroître l’espace de liberté car les personnes seraient moins soumises aux règles juridiques. Néanmoins, face à ces évolutions techniques, ayant entraîné de nouveaux comportements, le Droit doit évoluer. L’objectif est de limiter les risques liés au développement des NTIC. Ici comme ailleurs, le Droit doit répondre à des objectifs contradictoires. D’un côté, il faut élaborer des règles permettant de garantir la sécurité des échanges et des personnes. D’un autre côté, les règles adoptées ne doivent pas être trop contraignantes. Dès lors, il convient de s’interroger sur la manière dont le Droit peut encadrer les nouveaux comportements et actes liés aux NTIC ?

Les règles sont élaborées tant par les personnes, avec l’apparition de nouveaux contrats, que par l’Etat. Chaque branche du droit est confrontée à des problématiques liées au développement des NTIC. L’augmentation des échanges transfrontières implique souvent une coopération entre les Etats. 

C’est dans ce contexte que les séminaires à l’Université de Minsk permettront de discuter pour étudier le défi particulier auquel est confronté le Droit en raison des NTIC. Est-il nécessaire d’adopter des règles spécifiques ou faut-il se contenter d’appliquer les règles existantes ? L’étude des solutions apportées dans les différentes branches du Droit permettra de voir comment il est possible d’encadrer la constitution et l’utilisation de fichiers tant par l’Etat que par des personnes privées (employeurs, entreprises commerciales…). Il est également intéressant d’analyser les incidences de la dématérialisation des données pour voir si elles sont notamment susceptibles d’améliorer le fonctionnement du service public de la Justice. L’analyse des différentes questions posées doit permettre de réfléchir aux solutions pratiques permettant d’améliorer, spécialement, la vie des affaires et le fonctionnement des services publics  tout en évitant les abus, surtout au regard des libertés concernées, comme le respect de la vie personnelle.

***

Droit et religion : à Casablanca, 2ème université d’été franco-germano-maghrébine, du 5 au 9 mai 2014

Droit et religion – Appréhension par le droit étatique et international des croyances et pratiques religieuses /

Recht versus Religion– Schnittpunkte und Konflikte religiöser Normen mit staatlichem Recht und Völkerrecht

PHOTOS (Crédit : J.-P. MORELOU)

Casablanca-Ain Sebaâ, le 5 mai 2014 :   Autour de la doyenne de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, Pr Jamila Sattar : les conférenciers français et allemands et marocains de la 2ème Université d'été franco-allemande avec les pays du Maghreb

Casablanca-Ain Sebaâ, le 5 mai 2014 :
Autour de la doyenne de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, Pr Jamila Sattar : les conférenciers français, allemands et marocains de la 2ème Université d’été franco-allemande avec les pays du Maghreb

PROGRAMME

Plus d’informations 

Si la coopération entre la France et l’Allemagne s’est avérée un excellent vecteur des échanges universitaires, il n’en faut pas moins constater que lesdits cursus s’ouvrent aux universités d’autres pays d’Europe et même hors d’Europe.

Sous l’impulsion des cursus intégrés franco-allemands, l’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense est devenue pionnière en matière de création d’universités d’été franco-allemandes et européennes en sciences juridiques. Si la coopération entre la France et l’Allemagne s’est avérée un excellent vecteur des échanges universitaires, il n’en faut pas moins constater que lesdits cursus s’ouvrent aux universités d’autres pays d’Europe et même hors d’Europe. Les universités d’été se prêtent à des démarches pédagogiques novatrices. Définies comme un forum ouvert au dialogue, elles sont susceptibles de contribuer à une meilleure perception du droit et à l’enrichissement intellectuel des étudiants et des doctorants, voire de valoriser ceux-ci comme interlocuteurs des enseignants-chercheurs et des professionnels. Les ateliers permettent une implication intensive des jeunes chercheurs dans une démarche interactive. Pour certains étudiants de niveau Master, les travaux sont fondés sur des recherches préliminaires dans le domaine de leur futur sujet de thèse, recherches favorisées – comme pour les thésards – par une coopération étroite avec un collège doctoral franco-allemand qui va être élargi au plan européen dans l’avenir.La « délocalisation du campus via ces universités d’été » (Otmar Seul) n’est dorénavant plus limitée à l’espace européen. Invitées par la Fondation Robert Bosch et l’UFA à travailler sur une « approche interdisciplinaire des sciences publiques : droit civil, droit administratif, politique, économie, société, droit comparé », Paris Ouest-Nanterre et Potsdam ont lancé en 2013 à Tunis, en coopération avec l’Université de Tunis-El Manar, un dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb se proposant :
  • d’analyser les évolutions juridiques, politiques, économiques et socio-culturelles de la Tunisie dans la période actuelle et, dans la mesure du possible, dans d’autres pays du Maghreb en voie de refondation;
  • d’examiner dans une approche pluridisciplinaire (France, Allemagne, Pays du Maghreb) les expériences historiques des différents pays dans les domaines en question afin de faire émerger des points de comparaison et de convergence qui pourraient alimenter la réflexion sur les politiques publiques les mieux adaptées à la situation du Maghreb.
  • d’élargir le débat à l’espace méditerranéen, situé au carrefour des droits européens et nord-africains, et en particulier aux conditions de la mise en œuvre d’un cadre commun de coopération.
La 2ème Université d’été franco-germano-maghrébine a eu lieu du 5-9 mai à Casablanca (Maroc). Organisée par les Universités de Paris Ouest-Nanterre (Cursus intégrés franco-allemands Nanterre-Potsdam/Départ. d’Allemand et l’UFR de Droit), de Potsdam et de Casablanca, elle est soutenue par l’Université Franco-Allemande (UFA)
Thème :  » Droit et religion – Appréhension par le droit étatique et international des croyances et pratiques religieuses « Le point de départ thématique de l’Université d’été est le constat selon lequel la relation entre le droit et la religion est influencée de manière déterminante par l’ordre juridique national, mais que les droits fondamentaux consacrant la protection de la liberté religieuse l’influencent également. De plus, l’influence des religions sur les normes juridiques varie selon les Etats, même au sein de l’Europe. Par exemple, la conception française de la laïcité entre en concurrence avec le concept allemand du «Staatskirchenrecht » (droit de l’Église d’État). A ce constat s’ajoute la particularité de la situation des États du Maghreb qui sont en train de mesurer et de moduler l’influence de la dimension religieuse sur leurs droits, influencés à la fois par la tradition et leur situation politique actuelle.

Article paru sur la page « Actualités » du site de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense : http://www.u-paris10.fr/actualites/droit-et-religion-a-casablanca-2eme-univ-d-ete-franco-germano-maghrebine-527961.kjsp?RH=1349341008015 

***

Remise du Liber Amicorum au Professeur Otmar Seul

Université de Paris Ouest Nanterre La Défense,

le 21 mars 2014

PHOTOS (Crédit : M.-B. VENENCIE)

(de gauche à droite) Prof. Joachim GRUBER, Prof. Otmar SEUL, Prof. Stephanie ROHLFING-DIJOUX, Prof. Dr. Tilman BEZZENBERGER

(de gauche à droite) Prof. Joachim GRUBER, Prof. Otmar SEUL, Prof. Stephanie ROHLFING-DIJOUX, Prof. Dr. Tilman BEZZENBERGER

(de gauche à droite) Prof. Dr. Heinz HOLZHAUER, Prof. Otmar SEUL, Prof. Dr. Werner MERLE

(de gauche à droite) Prof. Dr. Heinz HOLZHAUER, Prof. Otmar SEUL, Prof. Dr. Werner MERLE

La mise du Liber Amicorum a eu lieu en présence d’une assistance fournie !

La mise du Liber Amicorum a eu lieu en présence d’une assistance fournie !

  

Die deutsch-französischen Rechtsbeziehungen, Europa und die Welt / Les relations juridiques franco-allemandes, l’Europe et le mondeLiber Amicorum Otmar Seul

Liber Amicorum Otmar Seul

Die deutsch-französischen Rechtsbeziehungen, Europa und die Welt. Les relations juridiques franco-allemandes, l’Europe et le monde

Liber amicorum Otmar Seul

Herausgegeben von Prof. Dr. Tilman BezzenbergerProf. Dr. Joachim GruberProf. Stéphanie Rohlfing-Dijoux

2014, 570 S., Gebunden, 
ISBN 978-3-8487-1119-2

Acheter l’ouvrage sur le site de l’éditeur

Der mit dieser Festschrift Geehrte ist emeritierter Professor der Universität Paris Ouest Nanterre La Défense, wo er sich vor allem mit Fragen der Arbeitnehmerpartizipation befasst und zahlreiche internationale Studienprogramme begründet hat, insbesondere den deutsch-französischen Jurastudiengang mit der Universität Potsdam. Der Schwerpunkt der insgesamt 40 Beiträge zu dieser Festschrift liegt daher auf rechtsvergleichenden Abhandlungen zum deutschen und zum französischen Recht. Darüber hinaus finden sich in dem Buch Beiträge zum Recht in Russland, Weißrussland, Polen, Spanien und China. Abgerundet wird das Themenspektrum durch europarechtliche Analysen und Varia.

Présentation par Mathieu CONAN, Directeur de l’UFR de Droit et Science politique de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense :

Ce liber amicorum est un hommage à Otmar Seul, Professeur émérite à l’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, en reconnaissance tant de son oeuvre scientifique – consacrée en particulier à la démocratie industrielle ainsi qu’aux droits et pratiques de la participation des salariés aux décisions dans l’entreprise – que de ses démarches en faveur de l’internationalisation des études et de la recherche.

Cofondateur notamment des cursus intégrés franco-allemands en sciences juridiques mis en place par les universités de Paris Ouest et de Potsdam en 1994, il est devenu par la suite un pionnier en matière d’universités d’été franco-allemandes en collaboration avec des facultés de droit de pays tiers (Vilnius, Minsk, Skopje, Pristina, Tirana, Tunis-Casablanca …).

Les recherches et les activités d’Otmar Seul s’inscrivant dans une dimension interculturelle franco-allemande et européenne, une grande partie des textes de la présente publication sont consacrés au droit comparé ainsi qu’à l’évolution du droit en France et en Allemagne. Ils sont complétés par des textes portant sur le droit d’autres pays de l’Union européenne (Espagne, Pologne) et des pays hors Union européenne (Biélorussie, Russie, Maghreb, Chine), ainsi que par des contributions revenant sur l’histoire des cursus intégrés Paris Ouest-Potsdam et le contexte de leur genèse, favorisée par les politiques d’européisation des études en France et en Allemagne. Cet ouvrage obéit également à la tradition des ‘mélanges universitaires’ en rassemblant différentes études de théorie générale du droit et d’histoire des idées politiques

Mit Beiträgen von:

*Vorwort der Herausgeber: Otmar Seul 

*Avant-propos du directeur de l´UFR Droit et Science Politique de l´Université Paris Ouest Nanterre La Défense, M. le professeur Matthieu Conan 

*Tilman Bezzenberger / Marie-France Nicolas-Maguin, Lohnt sich das Abstraktionsprinzip? Eine rechtsvergleichende Skizze aus deutscher und französischer Sicht 

*Ulrike Brandl, Mobilität von Studierenden in der rezenten Judikatur des EuGH 

*Raphael Callsen, Réflexions de droit comparé sur les limites de la représentation du personnel: l’intégration des salariés mis à disposition dans l’entreprise utilisatrice 

*Céline Chassang, Le droit pénal des étrangers : étude de la peine d’interdiction du territoire français 

*Géraldine Demme, Nutzen und Grenzen der ökonomischen Analyse des Rechts in Europa 

*Romuald di Noto, La portée objective de l’autorité de la chose (qui n’a pas été) jugée – Un aperçu de droit comparé 

*Heinrich Dörner, Der Anwendungsbereich des deutsch-französischen Abkommens über den Güterstand der Wahl-Zugewinngemeinschaft  

*Karl-Heinz Eggensperger, Wissensverarbeitung aus Vorlesungen in der Fremdsprache 

*Mounir Fendri, Le Système Méditerranéen des Saint-simoniens: Un projet précurseur de l’Union pour la Méditerranée 

*Anne Gazier, Le Code civil de la Fédération de Russie et l´Europe 

*Alix Giraud / Wolfgang Mitsch, Le meurtre aggravé en droit pénal allemand et français  

*Joachim Gruber, Die deutsch-französische Zusammenarbeit auf völkerrechtlich-institutionalisierter Ebene: Die Deutsch-Französische Hochschule, das Deutsch-Französische Jugendwerk und das Deutsch-Französische Forschungsinstitut Saint-Louis  

*Uwe Hellmann, Gemeinsamkeiten und Unterschiede im deutschen und französischen Strafrecht 

*Heinz Holzhauer, Rechtssprache, Rechtsverständnis und Europäische Finanzkrise 

*Peter Jansen, Deutschland – Modell für Europa? 

*Rainer Kemper, Die deutsch-französische Wahl-Zugewinngemeinschaft – Anmerkungen aus deutscher Perspektive 

*Eckart Klein, Der Elysée-Vertrag vom 22. Januar 1963 

*Winfried Kluth, Entwicklung und Systemfunktionen der deutschen Berufsgerichtsbarkeit unter besonderer Berücksichtigung des Einflusses des französischen Rechts 

*Marita Körner, Der Entwurf einer EU-Datenschutzverordnung – Rechtsangleichung durch den Abbau von Freiheitsrechten? 

*Volkmar Kreissig, Arbeitnehmerpartizipation in Deutschland und Frankreich  

*Lucie Laithier, La contribution de la Cour de justice à la formation d’une communauté politique européenne 

*Darya Lando, Die Harmonisierung der Rechte zum Schutz des geistigen Eigentums in Weißrussland  

*André Legrand, Droits d’inscription et unité du système universitaire allemand 

*Werner Merle, Erinnerungen. Zur Entstehung und Entwicklung des deutsch-französischen Studiengangs Rechtswissenschaften Potsdam / Paris X Nanterre 

*Jean-Pierre Morelou, René Capitant, le dernier Garde des Sceaux du général de Gaulle 

*Volker Neumann, Eine deutsch-französische Rezeptionslegende: René Capitant und Carl Schmitt 

¨Kerstin Peglow, Das Mindestkapital in der Gesellschaft mit beschränkter Haftung und der Société à responsabilité limitée 

*Jens Petersen, Recht und Macht in den Fabeln La Fontaines 

*Emil W. Pływaczewski / Ewa M. Guzik-Makaruk, Quelques remarques sur les sources du droit pénal et la politique pénale dans la Pologne du dernier centenaire 

*Stephanie Rohlfing-Dijoux, Die Harmonisierung der Verbraucherinformationsrechte in der Europäischen Union – der Stand der Rechtsangleichung in Frankreich 

*Matthias Rossi, Nationale Identität in der Europäischen Union. Skizze eines Schutzes in drei Schritten 

*Elsa Sabater Bayle, L´évolution du droit de la famille en Espagne 

*Wladimir Satolin, Entstehung und Entwicklung der Ehe- und Familiengesetzgebung in Weißrussland in den ersten Jahren der sowjetischen Macht 

*Claudia Schlüter, Harmonisierung von Hochschulsystemen – Von Bologna bis Bukarest 

*Götz Schulze, Rien d’autre qu’un sentiment ? Zur französischen Lehre von der „obligation naturelle“ 

*Kais Slama, L’Eglise Catholique et la controverse sur la cogestion sarroise entre 1949 et 1952 

*Ralf Willer, Einige Gedanken über die Lehre an deutschen Universitäten  

*Aiqing Zheng, Le droit du travail en Chine : avancées et défis 

*Bernd Zielinski, L´impossible alliance entre syndicats et mouvement soixante-huitard en RFA 

*La réussite d’un cursus intégré franco-allemand ouvert sur le monde, l’implication de toute une vie – Interview de l’ACFA (Association des Cursus Franco-Allemands des Universités Paris Ouest Nanterre La Défense / Potsdam) avec Otmar Seul 

*Otmar Seul – Schriftenverzeichnis / Liste des publications 

*Autorenverzeichnis / Liste des auteurs

***

Nouvelle publication dans la collection « Allemand juridique » : K. PEGLOW, Le droit national sous l’emprise internationale et européenne. Aspects du droit des sociétés et du droit constitutionnel français et allemand

Kerstin PEGLOW, Maître de conférences

Formations « Droit allemand »
responsable pédagogique Master bilingue  « Droits de l’Europe » – option Droit allemand/Droit français (M1)

Le droit national  sous l’emprise internationale et européenne. 
 Aspects du droit des sociétés et du droit constitutionnel français et allemand

Das nationale Recht  unter internationalem und europäischem Einfluss. 
Aspekte des deutschen und französischen Gesellschafts- und Verfassungsrechts

Recueil de textes en langues française et allemande
Publié avec le concours de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense

2013
ISSN : 1634-2259-18

Le droit national sous l'emprise internationale et européenne
L’intitulé de ce recueil « Le droit national sous l’emprise internationale et européenne » est le reflet de l’image des cursus intégrés binationaux et bilingues franco-allemands en sciences juridiques à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Focalisés sur l’internationalisation et l’européanisation des études et de la recherche, ces cursus dépassent les objectifs d’une formation juridique binationale classique. Les sujets figurant dans cet ouvrage s’inscrivent dans cette même orientation : présentés lors de conférences dans les pays étrangers dans le cadre des universités d’été ou des échanges ERASMUS, ils traitent des thèmes liés aux problématiques de l’intégration européenne ainsi qu’à l’environnement international croissant auxquelles le droit national se voit confronté et répondent aux besoins scientifiques des formations droit/allemand de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. 

Contact et commandes : kpeglow@u-paris10.fr

***

Photos de la session III de l’Université franco-germano-tunisienne (Tunis, novembre 2013)

1ère Université d’été franco-germano-tunisienne, novembre 2013 (session III) à l’Université de TUNIS-EL MANAR, Faculté de droit et de sciences politiques ; Campus Universitaire – 2092 Tunis – El Manar avec le soutien de la Fondation Robert BOSCH (Stuttgart/Allemagne) et de l’Université Franco-Allemande (Sarrebruck/All.)

Pr Otmar Seul (Paris Ouest-Nanterre), Céline Chassang, doctorante (Paris Ouest-Nanterre), Doyen Lotfi Mechichi (Tunis), Camille Viennot, MCF (Paris Ouest-Nanterre), Pr Lotfi Larguet (Tunis) - Photographie : J.-B. Lhuillier

Pr Otmar Seul (Paris Ouest-Nanterre), Céline Chassang, doctorante (Paris Ouest-Nanterre), Doyen Lotfi Mechichi (Tunis), Camille Viennot, MCF (Paris Ouest-Nanterre), Pr Lotfi Larguet (Tunis) – Photographie : J.-B. Lhuillier

Plus de photos ici (photographies : J.-B. Lhuillier) !

Direction :  Géraldine Demme, MCF,  Pr. ém.  Otmar Seul, (Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense), Pr Götz Schulze (Potsdam) et Pr Fethi Selleouti (Tunis). Secrétariat général : Fethi Nagga, MA (Tunis)

Dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb 2013

Politiques publiques dans une approche comparative 
Approche interdisciplinaire des sciences publiques : droit civil, droit administratif, politique, économie, société ; droit Comparé

PROGRAMME de la session III (PDF)

Pr Tilman Bezzenberger (Potsdam), Anissa Allouache, Ingénieur d'études IRERP (Paris Ouest-Nanterre) - Photographie : J.-B. Lhuillier

Pr Tilman Bezzenberger (Potsdam), Anissa Allouache, Ingénieur d’études IRERP (Paris Ouest-Nanterre) – Photographie : J.-B. Lhuillier

***

Convention cadre signée entre l’Université Paris Ouest et l’University of Mauritius 

Maurice 1

Une convention cadre a été signée en fin novembre 2013 entre l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et University of Mauritius (UOM) pour permettre aux étudiants du « cursus intégré »  Paris/Potsdam de niveau Master qualifiés pour l’OPTION TRILINGUE,  la possibilité d’effectuer un séjour en Master II dans cette université anglophone. L’UOM propose un programme d’études juridiques essentiellement en anglais qui peut être consulté sur le site http://www.uom.ac.mu .

L’Université Paris Ouest Nanterre La Défense s’est engagée à accueillir des étudiants mauriciens de niveau « graduate »  voire des étudiants Ph-D.

***

Convention cadre signée entre l’Université Paris Ouest et la Gujarat National Law University GNLU 

Inde 1

Une convention cadre a été signée en novembre 2013 entre l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et la Gujarat National Law University à Gandhinagar en Inde. La GNLU est une Université nationale de droit qui propose des programmes entièrement en anglais, qui peuvent être consulté sur le site http://www.gnlu.ac.in .

Inde 2

L’Université a été crée en 2003 par l’Etat de Gujarat. La convention prévoit un échange d’étudiants et d’enseignants. Les étudiants du M2BDE peuvent valider un séjour dans cette université dans le cadre de l’option trilingue.

Inde 3

Dr. Bimal N. PATEL, Directeur

***

Dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb 2013

Politiques publiques dans une approche comparative

Tunis

Approche interdisciplinaire des sciences publiques:

droit civil, droit administratif, politique, économie, société, droit comparé

1ère Université d’été franco-germano-tunisienne

Session III – Programme

***

Ouverture de la première université d’été franco-germano-péruvienne en sciences juridiques :

« Démocratie et État de droit »

PROGRAMME

DISCOURS D’OUVERTURE, par le Professeur Otmar SEUL

FR-ALL-PER

***

Départ de Catherine Jestin : remerciements de l’équipe des cursus intégrés franco-allemand pour 9 années de bons et loyaux services !

Madame Catherine Jestin nous a quitté à la fin du mois de juin 2013. Pour autant, elle n’abandonne pas le secteur du droit franco-allemand, puisqu’elle rejoint le cursus franco-allemand en droit de l’Université de Cergy-Pontoise ! 

Après un baccalauréat B (devenu ES) et 15 années passées dans le secteur privé (en tant que secrétaire commerciale, secrétaire export et coordinatrice logistique), Madame Jestin a réussi le concours qui lui a permis d’intégrer en 2004 le secrétariat droit français-droit allemand et droit anglo-américain. Parlant anglais et allemand, elle s’est vue confier la responsabilité administrative du service droit français-droit étranger. Afin de pouvoir poursuivre son travail à ce poste, Madame Jestin a passé avec succès le concours externe en 2006/2007. Elle a occupé ce poste jusqu’au mois de juin 2013. 

Catherine Jestin (au centre), entourée des Professeurs Otmar Seul et Stéphanie Dijoux

Paris, 18 mars 2010 à l’occasion d’une réception au Palais Beauharnais par l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne : Catherine Jestin (au centre), entourée des Professeurs Otmar Seul et Stéphanie Dijoux, ainsi que par des étudiants du cursus franco-allemand en droit

Toute l’équipe des licence et master intégrés franco-allemands en sciences juridiques de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense tient à remercier Catherine Jestin pour toutes les années passées au service du cursus ainsi que pour la qualité de son travail et lui souhaite bonne chance pour son nouveau poste à Cergy !

***

Trois nouvelles coopérations pour l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense !

L’Université Paris Ouest Nanterre La Défense a conclu ou conclura prochainement des conventions de coopération avec trois Universités :

– University of Alberta, Canada (convention de coopération)

– Académie de Droit d’Etat de Moscou, Russie (convention de coopération)

– Belarusian State University (BSU), Minsk, Bielorussie.

Sur le fondement de l’égalité et de leurs intérêts mutuels, ces universités développeront  les échanges d’étudiants, les échanges d’enseignants-chercheurs et la coopération scientifique avec l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

Les bénéficiaires de ces nouvelles coopération sont aussi et surtout les cursus intégrés franco-allemands, c’est-à-dire les étudiants de niveau Master ayant choisi l’ « option trilingue ».

S’agissant de la Belarusian State University de Minsk, l’Université d’été franco-germano-biélorusse en sciences juridiques créée en 2011 et co-organisée par Paris Ouest, Potsdam et Minsk, s’inscrit déjà dans cette perspective de l’internationalisation des études et de la recherche chère à l’Europe.

***

Ouverture de la 10e Université d’été franco-germano-lituanienne et européenne de Vilnius

« Harmonisation ou identité nationale ?  L’avenir du droit en Europe »

Cette Université d’été, l’une des premières en Europe dans les sciences juridiques et certainement la première dans les pays d’Europe centrale et orientale, s’inscrit dans les projets d’internationalisation de la recherche et des études développés dès les années 1990 par l’UFR de Droit / de Science politique et les formations franco-allemandes de Paris Ouest-Nanterre-La Défense, dans le cadre de leur réseau européen de coopération universitaire (Nanterre network).

Prof. habil. dr. Jūras BANYS (Recteur par intérim de l’Université de Vilnius), Em. Prof. Dr. Dr. h. c. Otmar SEUL, S.E. Monsieur Matthias  MÜLMENSTÄDT (Ambassadeur d’Allemagne en Lituanie), Prof. Dr. Dr. h.c. Helmut KOHL,  S.E. Madame Maryse BERNIAU (Ambassadeur de France en Lituanie), Prof. Dr. Tomas DAVULIS (Doyen de la Faculté du Droit de l’Université de Vilnius)

Prof. habil. dr. Jūras BANYS (Recteur par intérim de l’Université de Vilnius), Em. Prof. Dr. Dr. h. c. Otmar SEUL, S.E. Monsieur Matthias MÜLMENSTÄDT (Ambassadeur d’Allemagne en Lituanie), Prof. Dr. Dr. h.c. Helmut KOHL, S.E. Madame Maryse BERNIAU (Ambassadeur de France en Lituanie), Prof. Dr. Tomas DAVULIS (Doyen de la Faculté du Droit de l’Université de Vilnius)

PROGRAMME

Discours de Mme Maryne BERNIAU, Ambassadeur de France en Lituanie

Discours de M. le Professeur Otmar SEUL, codirecteur de l’Université d’été

Soazick Kerneis, prof. des universités, Otmar Seul, prof. des universités émérite, co-directeurs de la 10ème Université d’été

***

18 juin 2013 : Réception organisée à l’Ambassade du Pérou en France (à Paris)

par l’Ambassadrice du Pérou, Mme Cristina Velita de Laboureix, pour une délégation de juristes de l’Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense, en honneur de leur implication dans l’organisation de la Ière Université d’été tri-nationale « Démocratie et Etat de droit », Lima 23-27 septembre 2013.

de gauche à droite : Edouard Maljean, participant; Carlos Gonzalez-Palacios et Manuel Tirard, co-organisateurs de la manifestation; Camille Papinot, doctorante; Matthieu Conan, doyen de la faculté de droit de Nanterre; Eric Millard, directeur de l'école doctorale de droit et science politique de Nanterre.

de gauche à droite : Edouard Maljean, participant; Carlos Gonzalez-Palacios et Manuel Tirard, co-organisateurs de la manifestation; Camille Papinot, doctorante; Matthieu Conan, doyen de la faculté de droit de Nanterre; Eric Millard, directeur de l’école doctorale de droit et science politique de Nanterre.

***

Le Master bilingue Des droits de l’Europe de Paris Ouest Nanterre classé parmi les 15 meilleurs de France par le magazine Challenges !

Le Master bilingue des droits de l’Europe de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense a été classé parmi les 15 meilleurs Masters proposés par des universités françaises par le magazine Challenges. Pour consulter le classement, cliquez ici.

***

Les étudiants du cursus intégré Paris-Ouest/Potsdam à nouveau invités par le Président de la République fédérale d’Allemagne !

Après avoir été mis à l’honneur à l’occasion des festivités du 50e anniversaire du Traité de l’Élysée, 20 étudiants du cursus intégré en sciences juridiques Paris Ouest/Potsdam ainsi que le Professeur BEZZENBERGER ont été invités par M. Joachim GAUCK, Président de la République fédérale d’Allemagne, à participer à une table ronde sur le thème « Europa – mehr Mut bei allen » le 31 mai 2013.

Le groupe des participants autour de M. Joachim GAUCK, Président de la République fédérale d'Allemagne

Le groupe des participants autour de M. Joachim GAUCK, Président de la République fédérale d’Allemagne

Cette table ronde a eu lieu dans le cadre du BELLEVUE-FORUM, organisé par la Présidence de la République fédérale d’Allemagne. Dans ce cadre, les étudiants ont débattu sur le thème « Les institutions comme architecture de l’Europe ». 

Communiqué sur le site de l’Université de Paris Ouest

***

Notre 1ère Université d’été franco-germano-péruvienne (septembre 2013) soutenue par le Ministère de la Justice péruvien

Notre « modèle » d‘université d’été franco-allemande avec pays tiers a vocation à s’exporter vers d’autres régions du Monde telles que l’Amérique latine. Nous soutenons vivement la création d’une première Université d’été franco-germano-péruvienne qui se tiendra en septembre prochain à Lima sur le sujet de la Démocratie et l’Etat de droit, proposée par Paris Ouest-Nanterre-La Défense (Credof), la Technische Universität de Dresde et la Pontificia Universidad Catolica del Peru de Lima.

Tania Zuniga Fernandez, Secrétaire générale du Centre d'Etudes sur la Justice et les droits de l'Homme, Lima; Otmar Seul; Eda Rivas Franchini; José Avila Herrera

Tania Zuniga Fernandez, Secrétaire générale du Centre d’Etudes sur la Justice et les droits de l’Homme, Lima; Otmar Seul; Eda Rivas Franchini; José Avila Herrera

Lors du récent entretien d’Otmar Seul avec la Ministre de la Justice du Pérou et de ses deux vice-ministres (le 29 avril 2013 à Lima), il s’est avéré qu‘il y a une volonté du gouvernement péruvien de faire participer ses fonctionnaires aux ateliers de cette université d’été (focalisée sur les notions de corruption et de gouvernabilité, ainsi que sur les valeurs de démocratie et de citoyenneté).

de g. à dr. : Otmar Seul;  Eda A. Rivas Franchini, Ministre de la Justice; José Avila Herrera, Vice-ministre des droits de l'Homme; Daniel Frigallo Rivadeneyra, Vice-ministre de la Justice

de g. à dr. : Otmar Seul; Eda A. Rivas Franchini, Ministre de la Justice; José Avila Herrera, Vice-ministre des droits de l’Homme; Daniel Frigallo Rivadeneyra, Vice-ministre de la Justice

Le Pérou est une jeune démocratie qui a connu de nombreuses violations des droits de l’homme pendant les dictatures successives et lors de la lutte contre les groupes terroristes du Sentier Lumineux. Le simple fait  que cet État ait créé en 2011 un Ministère de la justice et des droits de l’homme est très significatif.

Communiqué sur le site de l’Université de Paris Ouest

***

Dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb 2013

Politiques publiques dans une approche comparative

Approche interdisciplinaire des sciences publiques:

droit civil, droit administratif, politique, économie, société, droit comparé

1ère Université d’été franco-germano-tunisienne

Le 24 et 25 avril 2013 a eu lieu la 2e des trois sessions de l’Université d’été franco-germano-tunisienne à l’Université de Tunis-El Manar. Ce projet, initié par les enseignants du cursus intégré franco-allemand en sciences juridiques des Universités Paris Ouest-Nanterre-La Défense et Potsdam et réalisé avec le soutien de l’Université Franco-Allemande et de la Fondation Robert Bosch, a connu un grand succès.

La session d’avril s’est intéressée notamment à la question de la mise en œuvre de futurs partenariats entre l’Europe et la Tunisie. Cet aspect a été analysé tant d’un point de vue économique que procédural. C’est ainsi que les interventions de la première journée ont été consacrées aux problématiques juridiques qui se posent aux entreprises tunisiennes lorsqu’elles souhaitent s’établir sur le marché européen, tandis que la deuxième journée s’est intéressée aux questions de procédure internationale et d’entraide judiciaire entre l’Europe et la Tunisie.

Les discours des intervenants allemands, français et tunisiens ont été suivis avec grand intérêt et ont donné lieu à un vif échange avec le public venu nombreux. Cet échange a mêlé tout à la fois des questions précises concernant les sujets exposés ainsi que des interrogations plus générales d’ordre politique et culturel.

La 2e session de l’Université d’été a été en outre enrichie par l’invitation de S.E. Monsieur Jens Plötner à l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne. Cette soirée a permis aux participants de l’Université d’été et aux différents acteurs du monde universitaire et juridique franco-allemand-tunisien de tisser des liens encore plus étroits, ce qui laisse présager beaucoup de positif pour des coopérations scientifiques à venir entre nos trois pays.

De gauche à droite : Axelle KELES, Élève-avocate, Paris ; Kerstin PEGLOW, MCF, Paris Ouest-Nanterre-La Défense ; Géraldine DEMME, MCF, Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense (codirectrice) ; Maître Steffen PAULMANN, Docteur en droit, Avocat au barreau de Francfort ; Prof. HAMOUDA, Directeur de l’École doctorale de la Faculté de Droit et des Sciences Politique, Université Tunis-El Manar ; Marie FRADET, Louvre, Département des Arts de l’Islam ; S.E. Monsieur Jens PLÖTNER, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne ; Prof. MECHICHI, Doyen de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques, Université Tunis-El Manar ; Gaspar OBREGON, Interprète de conférences, Institut libre Marie Haps, Bruxelles ; Prof. Stephanie DIJOUX, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense ; Prof. SCHULZE, Université de Potsdam (codirecteur).

De gauche à droite : Axelle KELES, Élève-avocate, Paris ; Kerstin PEGLOW, MCF, Paris Ouest-Nanterre-La Défense ; Géraldine DEMME, MCF, Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense (codirectrice) ; Maître Steffen PAULMANN, Docteur en droit, Avocat au barreau de Francfort ; Prof. HAMOUDA, Directeur de l’École doctorale de la Faculté de Droit et des Sciences Politique, Université Tunis-El Manar ; Marie FRADET, Louvre, Département des Arts de l’Islam ; S.E. Monsieur Jens PLÖTNER, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne ; Prof. MECHICHI, Doyen de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques, Université Tunis-El Manar ; Gaspar OBREGON, Interprète de conférences, Institut libre Marie Haps, Bruxelles ; Prof. Stephanie DIJOUX, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense ; Prof. SCHULZE, Université de Potsdam (codirecteur).

*** 

Première université d’été des cursus intégrés Paris Ouest/Potsdam (UFA) organisée avec une université d’un pays tiers hors Europe – Session II

Dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb 2013

Politiques publiques dans une approche comparative 
Approche interdisciplinaire des sciences publiques : droit civil, droit administratif, politique, économie, société ; droit Comparé

PROGRAMME de la session II (format PDF)

1ère Université d’été franco-germano-tunisienne

 6-7 mars (session I), 24-25 avril (session II) et 25-26 septembre 2013 (session III)

à

l’Université de TUNIS-EL MANAR

Faculté de droit et de sciences politiques ; Campus Universitaire – 2092 Tunis – El Manar

avec le soutien de la Fondation Robert BOSCH (Stuttgart/Allemagne) et de l’Université Franco-Allemande (Sarrebruck/All.)

Direction :  Géraldine Demme, MCF,  Pr. ém.  Otmar Seul, (Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense), Pr Götz Schulze (Potsdam) et Pr Fethi Selleouti (Tunis). Secrétariat général : Fethi Nagga, MA (Tunis)

TunisII-Photo1

De gauche à droite : Axelle KELES, Élève-avocate, Paris ; Kerstin PEGLOW, MCF, Paris Ouest-Nanterre-La Défense ; Géraldine DEMME, MCF, Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense (codirectrice) ; Maître Steffen PAULMANN, Docteur en droit, Avocat au barreau de Francfort ; Prof. HAMOUDA, Directeur de l’École doctorale de la Faculté de Droit et des Sciences Politique, Université Tunis-El Manar (codirecteur) ; Marie FRADET, Louvre, Département des Arts de l’Islam ; S.E. Monsieur Jens PLÖTNER, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne ; Prof. MECHICHI, Doyen de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques, Université Tunis-El Manar ; Gaspar OBREGON, Interprète de conférences, Institut libre Marie Haps, Bruxelles ; Prof. Stephanie DIJOUX, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense ; Prof. SCHULZE, Université de Potsdam (codirecteur).

Publikum

Publikum

 ***

Communiqué de presse de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense à l’occasion de la semaine franco-allemande de la Science et des Alumni

Télécharger le communiqué (PDF)

L’université de Nanterre, pionnière d’un cursus intégré

franco-allemand, renforce son réseau de coopération internationale

1ère université d’été à Tunis labellisée « Année franco-allemande – Cinquantenaire du Traité de l’Elysée » par le Ministère des Affaires étrangères

Nanterre, le 15 avril 2013 – Paris Ouest Nanterre La Défense œuvre, depuis plus de 20 ans, au développement d’un cursus intégré franco-allemand avec son partenaire allemand l’Université de Potsdam. Formation d’excellence, ce cursus est le pilier d’un important réseau de collaboration entre universités dans le domaine des sciences juridiques et politiques. Ce réseau s’étend aujourd’hui aux pays du Maghreb, avec la 1ère université d’été à Tunis les 24 et 25 avril prochains.

Le réseau de coopération universitaire s’ouvre sur le Maghreb

Signe de l’esprit d’ouverture et du développement du réseau, Paris Ouest Nanterre La Défense et Potsdam organiseront la seconde session de leur 1ère université d’été au Maghreb les 24 et 25 avril.

Pionnières en la matière, les formations « Droit Allemand » de Paris Ouest Nanterre La Défense travaillent déjà avec plus de 40 universités à travers l’Europe, notamment dans le cadre du programme ERASMUS-SOCRATE (Allemagne, Suisse, Autriche, Hongrie, Slovaquie, Turquie, Pologne, Lituanie, Lettonie, Estonie).
Elles élargissent aujourd’hui leur coopération à des pays hors de l’espace européen.

L’université d’été de Tunis se déroule en 3 sessions : les 6 et 7 mars, les 24 et 25 avril et les 25 et 26 septembre. Essentielle au développement des relations internationales, elle répond aussi à un intérêt grandissant des étudiants pour le monde arabe.

 Programme de l’université d’été de Tunis

Université de Tunis-El Manar 

  • Analyse des évolutions juridico-politiques, économiques et socio-culturelles de la Tunisie dans la période en cours et, dans la mesure du possible, dans d’autres pays du Maghreb en voie de refondation.
  • Examen pluridisciplinaire (France, Allemagne, Pays du Maghreb) des expériences historiques des différents pays dans lesdits domaines afin de faire émerger des points de comparaison qui pourraient alimenter la réflexion sur l’évolution des pays du Maghreb vers les politiques publiques les mieux adaptées.
  • Elargissement du débat à la perspective méditerranéenne au carrefour des droits européens et nord-africains : les enjeux de la mise en œuvre d’un cadre commun de coopération.

Pour le professeur émérite Otmar SEUL, co-fondateur du cursus intégré, « le dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb, lancé à Tunis, s’inscrit pour Paris Ouest et Potsdam dans la continuité de leurs projets avec des pays tiers et dans la logique des universités d’été précédentes, qui s’organisent comme un forum ouvert à un double dialogue : celui entre tous les acteurs de l’Université et celui entre Université et société civile. »

Paris Ouest Nanterre La Défense et Potsdam souhaitent poursuivre le développement de leur réseau, notamment en créant une coopération outre atlantique, avec des universités de l’Amérique du Nord et de l’Amérique du Sud.

Un modèle d’internationalisation des études et de la recherche

Formation d’excellence, soutenue par l’Université Franco-Allemande*, le cursus intégré franco-allemand de Paris Ouest est assuré conjointement avec l’Université de Potsdam, son partenaire privilégié depuis les années 90 pour les échanges d’étudiants et d’enseignants en sciences juridiques.

Ce cursus binational, dirigé aujourd’hui par les professeurs Stéphanie DIJOUX (Paris Ouest) et Tilman BEZZENBERGER (Potsdam), forme les étudiants au droit européen et international, et permet d’obtenir un double diplôme (Master en France, Magister ou Staatsexamen en Allemagne). Il répond ainsi à la mondialisation croissante des métiers du droit et à l’orientation de la recherche vers le droit comparé.

Pour Romuald DI NOTO, diplômé du cursus intégré franco-allemand, « L’intérêt principal de cette formation est de partir étudier à l’étranger et de s’ouvrir à un autre système juridique. Le fait de ne pas rester centré sur le seul système du droit français permet une plus grande ouverture d’esprit sur la pertinence des solutions juridiques ».

Le cursus en sciences juridiques : vers une ouverture au monde

Paris Ouest Nanterre La Défense et ses partenaires allemands ont par ailleurs créé, en 2009, une option trilingue et ont ouvert leur cursus aux universités de pays tiers comme le Canada, le Royaume-Uni, l’Espagne ou la Turquie. Cette option a pour but de promouvoir le multilinguisme et le multiculturalisme, et d’améliorer les perspectives professionnelles des étudiants.

Depuis 1995, le réseau européen de coopération universitaire développé par Paris Ouest organise des « Rencontres annuelles », regroupant des responsables ERASMUS- SOCRATES et des responsables des relations internationales des universités de ce réseau informel.

Elles ont pour but d’évaluer et de promouvoir les échanges entre étudiants et enseignants-chercheurs, de proposer de nouvelles formes de coopération universitaire (universités d’été, ateliers pour jeunes chercheurs…) et d’assurer le transfert de connaissances dans le domaine de la recherche. Les participants se penchent également sur la mise en place de la réforme universitaire dans les pays partenaires et mènent une réflexion sur les grandes tendances de l’harmonisation juridique en cours dans les pays de l’Union européenne.

*L’Université franco-allemande est un établissement « sans murs », constitué par un réseau d’établissements d’enseignement supérieur français et allemands qui échangent des étudiants.

 www.u-paris10.fr

A propos de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Située à l’ouest de Paris, à proximité du centre d’affaires de « La Défense », l’Université de Paris Ouest est une université pluridisciplinaire qui accueille chaque année plus de 30 000 étudiants au sein de huit Unités de Formation et de Recherche (UFR). Elle couvre avec plus de 212 diplômes nationaux le large éventail des Lettres et des Langues, des Sciences Humaines et Sociales, des Sciences juridiques, économiques et de gestion, de la Technologie, de la Culture et des Arts, des Sciences de l’Information et de la Communication, et des Activités physiques et sportives. La recherche est une des forces majeures de cette université  dotée de 6 écoles doctorales, de 870 enseignants-chercheurs et de 250 chercheurs CNRS. 

Contacts presse

Agence Wellcom – Sylvia Dantoni / Florine Lainé

nanterre@wellcom.fr – 01.46.34.60.60

***

Première université d’été des cursus intégrés Paris Ouest/Potsdam (UFA) organisée avec une université d’un pays tiers hors Europe – Session I

Dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb 2013

Politiques publiques dans une approche comparative 
Approche interdisciplinaire des sciences publiques : droit civil, droit administratif, politique, économie, société ; droit Comparé

PROGRAMME (format PDF)

1ère Université d’été franco-germano-tunisienne

 6-7 mars (session I), 24-25 avril (session II) et 25-26 septembre 2013 (session III)

à

l’Université de TUNIS-EL MANAR

Faculté de droit et de sciences politiques ; Campus Universitaire – 2092 Tunis – El Manar

avec le soutien de la Fondation Robert BOSCH (Stuttgart/Allemagne) et de l’Université Franco-Allemande (Sarrebruck/All.)

Direction :  Géraldine Demme, MCF,  Pr. ém.  Otmar Seul, (Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense), Pr Götz Schulze (Potsdam) et Pr Fethi Selleouti (Tunis). Secrétariat général : Fethi Nagga, MA (Tunis)

 

Discours d’ouverture, par le Prof. Otmar SEUL

Monsieur le Vice-Président, Pr Fethi SELLAOUTI,

Professeur le Doyen, Pr  Lotfi MECHICHI,

Messieurs les Directeurs de l’ED, Pr HAMOUDA et Pr M. SARSAR,

Mesdames, Messieurs,

Chers étudiants,

Chers Collègues,

Comment ne pas reconnaître à la manifestation qui s’ouvre ce matin à l’Université de Tunis-El Manar un côté historique  : pionniers en matière de création d’universités d’été franco-allemandes avec des universités de pays tiers à travers l’Europe, Paris Ouest-Nanterre-La Défense et Potsdam organisent pour la première fois une manifestation de ce type en dehors de l’espace européen !

Pourquoi en Tunisie ?

Ce choix d’une part et surtout imputable à l’initiative de la Fondation Robert Bosch qui fait partie des grandes fondations allemandes. Dans le cadre d’un partenariat avec l’Université Franco-Allemande (UFA), la Fondation annonçait en juillet 2012 son soutien à des manifestations scientifiques franco-allemandes « ouvertes vers un ou plusieurs pays du Maghreb et consacrées à la thématique des politiques publiques dans une approche comparative ».

Il est d’autre part le fruit de mon expérience personnelle.  Sollicité par le Président de l’UFA de l’époque, le Professeur Otto Iancu – qu’il en soit ici vivement remercié –  du fait de mes activités d’enseignement comme ‘professeur invité’ à l’Institut Supérieur des Sciences humaines de Tunis l’Université Tunis-El Manar, j’ai suggéré à l’UFA et à la Fondation Robert Bosch de développer un projet tripartite incluant les universités de Potsdam, notre partenaire allemand privilégie, et de Tunis-El Manar (dont l’Institut Supérieur des Sciences humaines de Tunis est une des composantes) et faisant de cette dernière le lieu d’accueil de ce premier Dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb.

Un projet favorablement accueilli à Potsdam et à Tunis ….. (remerciements).

Les grandes lignes de notre programme peuvent être facilement rapprochées de l’action en faveur de l‘intérêt général engagée par l‘entrepreneur et fondateur Robert Bosch (1861-1942). Comme Robert Bosch en son temps, la Fondation considère comme essentielles les missions en vue du développement des relations internationales et de l’entente entre les peuples. Dans le cadre de cette stratégie, les contacts interpersonnels sont essentiels pour établir, sur le long terme, les bases nécessaires à la compréhension et à la coopération entre l’Allemagne et d’autres pays. Au niveau des relations franco-allemandes, l’engagement de la Fondation se concentre sur les échanges entre les sociétés civiles, sur les thèmes de la culture, de la langue et de la civilisation, de même que sur le soutien aux multiplicateurs, en premier lieu aux journalistes et aux futurs cadres dirigeants. 

Invité par la Fondation et l’Université Franco-Allemande à travailler sur une « approche interdisciplinaire des sciences publiques : droit civil, droit administratif, politique, économie, société, droit comparé », nous avons proposé

1°d’analyser les évolutions juridico-politiques, économiques et socio-culturelles de la Tunisie dans la période en cours et, dans la mesure du possible, dans d’autres pays du Maghreb en voie de refondation ; je fais partie de ceux – nombreux à l’étranger – qui ont la ferme conviction que la Tunisie, berceau du « printemps arabe », a le potentiel pour réussir, progressivement, aussi bien la transition démocratique que la restructuration et revitalisation de son économie, dans un contexte propice à la coopération internationale; 

2°d’examiner dans une approche pluridisciplinaire (France, Allemagne, Pays du Maghreb) les expériences historiques des différents pays dans lesdits domaines afin de faire émerger des points de comparaison qui pourraient alimenter la réflexion sur l’évolution des pays du Maghreb vers les politiques publiques les mieux adaptées. 

3°d’élargir le débat à la perspective méditerranéenne au carrefour des droits européens et nord-africains : les enjeux de la mise en oeuvre d’un cadre commun de coopération.

En proposant l’organisation de ce dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb sous forme d’une Université d’été nous sommes conscients de faire – là aussi – preuve d’innovation. Avec cette proposition Paris Ouest-Nanterre s’inspire  d’expériences concluantes menées depuis 10 ans dans le cadre d’autres coopérations franco-allemandes avec des pays tiers et notamment avec l’Université d’été de Vilnius.

Organisée depuis 2004 – donc l’année de l’élargissement de l’Union européenne vers les pays d’Europe centrale et orientale –, dans la capitale de la Lituanie, cette manifestation franco-germano-lituanienne est conçue comme un forum où annuellement, en juin, des enseignants-chercheurs, des professionnels, des doctorants et des étudiants de niveau Master dialoguent sur l’évolution du droit dans le cadre de l’Union européenne en analysant  les grandes lignes du processus d’harmonisation des législations et pratiques en cours.  En insistant –  après le refus, par référendum, du traité établissant une Constitution pour l’Europe par les Pays-Bas et la France, en 2005 – sur les contraintes et les obstacles qui freinent le processus d’intégration européenne, les organisateurs de cette Université d’été estiment qu’une réflexion s’impose pour cerner la question de l’identité européenne et pour mieux expliquer le projet européen, ses présupposés et ses politiques dans le contexte de la mondialisation.  

Une autre Université d’été organisée depuis 3 ans dans le pays voisin, à Minsk, capitale du Bélarus, membre non pas de l’Union européenne mais de la Communauté des Etats indépendants, invite à ancrer la réflexion dans un cadre encore plus élargi, celui de l’espace juridique européen, au sens le plus large du terme donc.

Ces Universités d’été s’inscrivent dans nos projets d’internationalisation de la recherche et des études. Favorisant  le transfert des connaissances et recourant à des approches de droit comparé, notre démarche reflète parfaitement celle que les formations franco-allemandes de Paris Ouest-Nanterre-La Défense ont développé dès les années 1990 dans le cadre de leur réseau européen de coopération universitaire : la mise en place de cursus intégrés transfrontaliers et de cotutelles de thèses binationales. 

La coopération entre la France et l’Allemagne s’est avérée un formidable vecteur d’échanges universitaires, et ces structures bilatérales  impliquent, depuis plusieurs années déjà, des pays tiers : Paris Ouest-Nanterre-La Défense et ses partenaires allemands ont développé d’autres projets de recherche comparée trinationaux – comme des ateliers pour jeunes chercheurs- et ont ouvert leurs cursus intégrés franco-allemands aux universités de pays tiers. Afin de promouvoir le multilinguisme et le multiculturalisme, et ainsi améliorer les perspectives professionnelles de leurs diplômés, leurs étudiants peuvent dorénavant opter pour une formation trilingue au niveau 2 du Master.

Le Dialogue franco-allemand avec les pays du Maghreb que nous lançons aujourd’hui à Tunis-El Manar s’inscrit donc pour Paris Ouest et Potsdam et dans la continuité  de leurs projets avec des pays tiers et dans la logique des universités d’été précédentes comme un forum ouvert à un double dialogue : celui entre tous les acteurs de l’Université  et celui entre Université et société civile. Les trois séries de conférences et d’ateliers d’une durée de 2jours chacune que nous organiserons au cours de l’année 2013 vont réunir des enseignants-chercheurs, de jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants), des diplômés et des étudiants de niveau Master  mais aussi, nous l’espérons, de jeunes cadres de l’administration ou du secteur privé. Les participants seront pour la plupart originaires de la Tunisie, mais d’autres pays du Maghreb seront représentés, notamment le Maroc avec la présence parmi nous d’un groupe d’enseignants et d’étudiants de la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de l’Université Hassan II de Casablanca ….. (remerciements).

Les grands sujets de ces conférences et ateliers devant s’attacher à trois grands secteurs, 

la modernisation du système politique et administratif qui est la condition sine qua non  de l’évolution favorable des sociétés méditerranéennes et nord-africaines,

le cadre international dans lequel les futurs partenariats peuvent se réaliser,

la reconstruction des institutions économiques et sociales,

il est important de dire que les participants à cette Université d’été – qu’ils soient professeurs ou étudiants  –  vonts’exprimer ici aussi bien en tant que spécialiste aspirant à une spécialisation qu’en tant que citoyen. Il n’est pas étonnant de ce point de vue que les porteurs du projet ont proposé la candidature de diplômés des cursus intégrés Paris Ouest-Potsdam issus de l’immigration : ceux originaires des pays du Maghreb sont particulièrement motivés pour  s’impliquer dans les processus de refondation en cours dans ces pays….. (remerciements).

***

50e anniversaire du Traité de l’Elysée à Berlin : les étudiants du cursus intégré Nanterre-Potsdam invités d’honneur !

IMG_8876

Entouré de la Chancelière Angela MERKEL et du Président de la République François HOLLANDE

IMG_0052

Avec le Ministre français de l’Intérieur, Manuel VALLS

IMG_0053 Avec le Président de la République fédérale d’Allemagne, Joachim GAUCK

Photos : L. PATEYRON

VOIR LES AUTRES PHOTOS DE L’ALBUM

LIEN VERS LE COMPTE-RENDU A LIRE SUR LE SITE « DEUTSCH-FRANZÖSISCHER STUDIENGANG » DE L’UNIVERSITE DE POTSDAM.

***

Célébration du 50e anniversaire du Traité de l’Elysée à Berlin : A. Merkel, F. Hollande et J. Gauck s’arrachent les étudiants du cursus intégré Paris Ouest Nanterre La Défense/Potsdam !

Pierre fondatrice de l’amitié franco-allemande, le Traité de l’Elysée a été signé le 22 janvier 1963 par le Chancelier Konrad Adenauer et le Président de la République Charles de Gaulle.

Signature du Traité de l'Elysée, le 22 janvier 1963

A l’occasion de la célébration du 50e anniversaire de ce nouveau départ dans les relations franco-allemands après trois guerres dévastatrices, le cursus intégré en sciences juridiques Paris Ouest Nanterre/Potsdam (cursus d’excellence soutenu par l’Université Franco-Allemande) se trouve particulièrement mis à l’honneur : le 17 janvier, un groupe d’étudiants a participé à l’inauguration de trois expositions organisées par le Ministère allemand des Affaires étrangères. Lundi 21 janvier, une dizaine d’étudiants de nos formations auront l’honneur de s’entretenir avec la Chancelière Angela Merkel et le Président de la République François Hollande, en visite à la Chancellerie (diffusé sur ARTE lundi 21 janvier à partir de 17h35). Enfin, mardi 22 février, des étudiants sont invités à la cérémonie organisée par Joachim Gauck, Président de la République Fédérale, à la Philarmonie de Berlin (diffusé sur ARTE mardi 22 janvier à partir de 17h15).

Nos cursus oeuvrant pour la consolidation parmi les jeunes générations de l’amitié franco-allemande, et, plus largement, entre les peuples européens, nous nous réjouissons que nos étudiants soient associés à ces festivités.

Plus d’informations sur le site de l’Université de Potsdam.

Potsdamer Neuesten Nachrichten, 16.01.2013

Märkische Allgemeine, 16.01.2013

 

***

Visite de Matthias Platzeck et Sabine Kunst sur le campus de Paris Ouest Nanterre La Défense !

Prof. Joachim Gruber, Programmkoordinatoren Juristische Ausbildung Universität Paris Nanterre Prof. em. Otmar Seul, Prof. Stephanie Rohlfing, Dijoux, Wissenschaftsministerin Prof. Sabine Kunst und Ministerpräsident Matthias Platzeck
 
Nanterre, 28 novembre 2012 : 
 

Hommage aux cursus franco-allemands intégrés Paris Ouest-Nanterre La Défense / Potsdam en sciences juridiques par M. Matthias Platzeck, Ministre-président du Land de Brandebourg (où est située l’Université de Potsdam, partenaire allemand privilégié de Paris Ouest-Nanterre La Défense), et Mme Sabine Kunst, Ministre des sciences et de l’éducation du Land, lors d’une réception par le Président de Paris Ouest La Défense, M. Jean-François Balaudé. 

Après une visite du Campus, la délégation allemande s’est entretenue avec les directeurs et des étudiants du cursus sur le bilan de ces formations d’excellence franco-allemandes très en vue à l’aube du 50ème anniversaire du traité d’Elysée. Depuis les années 1990, Nanterre est la première université de France pour l’enseignement du droit allemand.

Nanterre et Potsdam se distinguent également par la mise en place de formes inédites de coopération avec des universités de « pays tiers », tout particulièrement dans le cadre de l’ « option trilingue » du cursus intégré et, par la création d’ universités d’été trinationales et européennes (comme à Minsk/Bélarus).

Crédit photo : bandenburg.de et Université Paris Ouest Nanterre la Défense

***

Mardi 4 décembre 2012 – Journée d’études – La protection des intérêts privés sur le marché intérieur : la situation des consommateurs et entrepreneurs.

organisée par le Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilangues (CRPM, EA 4418) et les Formations Droit/Allemand.

Programme (PDF)

***

 

Comments are closed.